Au Kenya, une chrétienne tient tête à 5 djihadistes

« Je leur ai demandé, pourquoi ciblez-vous les hommes chrétiens et épargnez-vous les femmes et les enfants, et quel péché ont-ils commis pour qu’on ne puisse pas leur demander de se repentir et d’être pardonnés ? »

Wanduta est une chrétienne qui vit dans l’est du Kenya. L’organisation International Christian Concern vient de révéler la manière dont elle a tenu tête à cinq militants d’al-Shabaab.

Alors qu’elle gardait son troupeau de chèvres le 9 janvier dernier, cinq hommes armés, des militants du groupe djihadiste al-Shabaab, sont venus à sa rencontre. Elle raconte.

« Ils m’ont trouvée en train de garder mes chèvres à une certaine distance de ma ferme. Ils étaient au nombre de cinq et étaient armés de fusils, de ceintures à balles, d’explosifs… et se sont présentés comme des policiers kényans. »

Elle explique alors qu’ils « cherchaient des hommes » et lui ont demandé où était son mari. « Je leur ai dit qu’il était mort l’année dernière », poursuit-elle. Mais les militants ne la croient pas et insistent. Ils révèlent leur motivation, « tuer tous les hommes de Salama-Juhudi », mener « une guerre féroce entre chrétiens et musulmans ».

« Je leur ai demandé, pourquoi ciblez-vous les hommes chrétiens et épargnez-vous les femmes et les enfants, et quel péché ont-ils commis pour qu’on ne puisse pas leur demander de se repentir et d’être pardonnés ? Si vous tuez tous les hommes ici, comment les femmes et leurs familles survivront-elles ? »

Mais alors qu’elle s’opposait à eux, ils lui ont demandé de se taire. Ce qu’elle a refusé. Wanduta a même prolongé ses interrogations à leurs égards.

« Ils ont répété qu’ils cherchaient des hommes pour les tuer. J’ai aussi répété, leur demandant quelle erreur ils avaient fait. S’ils ont été élevés en tant que chrétiens et que vous avez été élevés en tant que musulmans, pourquoi les tuez-vous alors que c’est l’œuvre de Dieu de leur ôter la vie ? »

Las de ses questions, les hommes décident de l’enfermer, avec une autre femme, dans une maison voisine. Mais au bout de 30 minutes, elle parvient à s’échapper par la fenêtre et se rend jusqu’à son village où elle découvre que sa maison a été saccagée mais que ses deux enfants sont toujours en vie. Sa fille a pu se cacher sous un lit. Quant à son fils, il est parti à travers la brousse et a pu donner l’alerte à des agents de sécurité.

« Ils ont réagi en temps utile et ont repoussé les assaillants qui étaient déterminés à tuer davantage de personnes et à piller les maisons. »

Ce jour-là, au cours de l’attaque de Salama-Juhudi, deux hommes ont perdu la vie.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.