« Au nom de Dieu » : Des évêques demandent la « cessation immédiate des hostilités »  et de la « propagande » en Éthiopie

« La guerre est contre la vie et contre le développement. Elle tue, mutile, détruit, soustrait et sème des rancœurs et des haines durables dans le cœur des personnes. La conséquence de la guerre est en réalité une vérité évidente pour le monde entier et en particulier pour les peuples de la Corne de l’Afrique. »

Les évêques érythréen se sont exprimés au sujet du conflit qui oppose le gouvernement fédéral d’Addis-Abeba et les autorités régionales de la région du Tigré en Éthiopie. C’est en tant que « guides spirituels et Pasteurs du Peuple de Dieu et compatriotes » qu’ils ont souhaité exprimer leur « profonde tristesse pour la guerre entre frères » qui vient d’éclater chez leur « voisin, l’Éthiopie ».

Leur déclaration a été relayée par l’Agence Fides :

« La guerre est contre la vie et contre le développement. Elle tue, mutile, détruit, soustrait et sème des rancœurs et des haines durables dans le cœur des personnes. La conséquence de la guerre est en réalité une vérité évidente pour le monde entier et en particulier pour les peuples de la Corne de l’Afrique. Une fois qu’une guerre a débuté, personne ne sait quand et où elle finira et en guerre, toutes les parties sont perdantes, il n’y a pas de vainqueur. Voilà pourquoi Saint Jean Paul II a affirmé que la guerre n’a aucune valeur significative et qu’elle est toujours injuste. En d’autres termes, la guerre détruit les quatre piliers de la paix : la Vérité, la Justice, l’Amour et la Liberté. La paix et la vérité sont intimement liées par un lien ininterrompu au travers de la diffusion d’informations vraies et correctes ; l’égalité de tous face à la loi ; un processus démocratique transparent garantissant la participation des citoyens ; la disponibilité à résoudre les conflits par des moyens pacifiques, véridiques et constructifs. »

Dans ce contexte, les évêques en appellent à « la cessation immédiate des hostilités et de la propagation de paroles incendiaires et de propagande qui alimentent l’animosité », mais aussi à la prière.

« Dès lors, au nom de Dieu et pour le bien des peuples impliqués, nous demandons la cessation immédiate des hostilités et de la propagation de paroles incendiaires et de propagande qui alimentent l’animosité. Nous exhortons toutes les parties à s’asseoir à la table des négociations et à résoudre le conflit par le dialogue. Nous demandons au clergé, aux religieux et aux fidèles de s’engager dans la prière. Que le Tout-Puissant Roi de la Paix et le Saint Rédempteur porte une vraie réconciliation et une véritable paix dans notre région. »

M.C.

Crédit image : yuzu2020 / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.