Au Pakistan, des menaces pèsent sur un pasteur pour qu’il ferme l’église

Arrêtés par la police et conduits au poste, le pasteur a été averti, « cela ne serait pas bon pour eux » de rouvrir l’église.

Le pasteur Amjad a ouvert l’église New Life Church dans un quartier de Lahore, au Pakistan, il y a quelques mois. Depuis, il subit des menaces de la part de ses voisins musulmans qui veulent la fermeture définitive de l’église.

Le 25 février dernier, le pasteur, ainsi qu’un ancien de l’église, Yousaf Lal, ont été arrêtés par la police, bien qu’il n’y ait eu, selon l’organisation de défense des chrétiens persécutés Claas-UK, ni enquête ni mandat d’arrêt.

C’est sur l’intervention de leur avocat que les deux chrétiens ont été libérés. Mais ils ont alors été avertis, « cela ne serait pas bon pour eux » de rouvrir l’église.

Nasir Saeed, directeur de CLAAS-UK, rappelle que « adorer de manière pacifique est le droit de chaque citoyen ».

« Adorer de manière pacifique est le droit de chaque citoyen. Mais malheureusement, depuis plusieurs décennies, la haine contre les chrétiens continue d’augmenter car ils sont considérés comme des alliés de l’Occident et inférieurs aux musulmans. Les politiques discriminatoires du gouvernement continuent d’y contribuer et l’espace réservé aux minorités religieuses dans la société pakistanaise se rétrécit rapidement. La majorité des chrétiens ne se sentent pas en sécurité et ne voient aucun avenir au Pakistan, alors que beaucoup ont déjà quitté le pays. »

M.C.

Crédit image : Wangkun Jia / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.