Au Pakistan, la Haute Cour confirme la condamnation à mort de deux chrétiens pour blasphème

Une organisation interconfessionnelle soutient les deux frères chrétiens accusés de blasphème au Pakistan.

Le 8 juin, la Haute Cour de Lahore, au Pakistan, a confirmé la condamnation à mort pour blasphème de deux frères chrétiens, ​​Qaiser Ayub et Amoon Ayub.

Le plaignant, Muhammad Saeed, les a accusés en juin 2011 d’avoir publié du contenu blasphématoire sur un blog. Les accusés affirment quant à eux leur innocence et font état d’une dispute avec les amis musulmans de Qaiser.

Le Centre for Legal Aid Assistance & Settlement (CLAAS), organisation interconfessionnelle qui travaille pour les chrétiens qui sont persécutés en raison de leur foi au Pakistan et qui soutient les deux frères, porte désormais l’affaire devant la Cour suprême. Nasir Saeed, directeur de CLAAS-UK affirme qu’ « il n’a pas été prouvé qu’ils aient publié des contenus blasphématoires ».

« Nous espérions tous que parce que le tribunal avait réservé le verdict, et parce qu’ils tardaient à l’annoncer, les accusations de blasphème contre eux seraient abandonnées et les deux seraient libérés. Mais au contraire, la Haute Cour a confirmé leur condamnation à mort. Les deux frères semblaient affaiblis car ils souffraient déjà de problèmes de santé. Les frères ont signé la procuration, nous portons cette affaire devant la Cour suprême du Pakistan et nous espérons vivement que justice sera rendue et qu’ils seront libérés. Malheureusement, nous ne pouvons pas dire combien de temps cela prendra, mais nous espérons que la plus haute cour du pays rendra justice. Ce sera le troisième cas de blasphème qui sera entendu par la Cour suprême. Nous pensons toujours que les frères sont innocents et il n’a pas été prouvé qu’ils aient publié des contenus blasphématoires. »

M.C.

Crédit image : Creative Commons / Wikimedia

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.