Au Pakistan, l’Église proteste contre la validation du mariage d’Arzoo Raja

« La jeune fille enlevée se trouve déjà en compagnie de son ravisseur depuis deux semaines et le tribunal a délibéré en faveur de ce dernier, ce qui est terrible. Pour lui rendre justice, nous ferons tous les efforts possibles. »

Le 27 octobre dernier, la Haute Cour du Sindh a validé le mariage d’Arzoo Raja, jeune chrétienne de 13 ans, et de son ravisseur Ali Azhar. Cette décision a bouleversé la communauté chrétienne pakistanaise qui ne cesse d’exprimer publiquement son désaccord.

Avant cette annonce de la justice pakistanaise, une manifestation organisée à Karachi, la capitale pakistanaise, avait déjà rassemblé chrétiens, hindous et musulmans. Tous réclamaient l’intervention des autorités en faveur de la jeune fille.

À l’annonce du verdict, l’Église pakistanaise s’est à nouveau manifestée. L’archevêque de Karachi, le Cardinal Joseph Coutts, demande la « justice » et un « procès équitable », mais également « l’égalité des droits », dans des propos adressés à l’Agence Fides.

« Nous demandons aux autorités du gouvernement du Sindh, aux fonctionnaires de police et à la magistrature justice et procès équitable ainsi que des mesures sévères destinées à bloquer la vague croissante d’enlèvements et de conversions et mariages forcés de jeunes filles appartenant aux minorités religieuses du Pakistan. En ce moment, les citoyens des minorités ne se sentent pas en sûreté et ne se considèrent pas comme disposant de l’égalité des droits. »

Saleh Diego, Vicaire général de l’Archidiocèse de Karachi et Président de la Commission diocésaine Justice et Paix, a lui organisé une manifestation le 28 octobre dernier, au cours de laquelle plus de 300 chrétiens, hindous et musulmans étaient présents. Il fait part de la tristesse des chrétiens du Pakistan et affirme, « nous ferons tous les efforts possibles ».

« Nous demandons justice pour la mineure Arzoo Raja, qui n’a que 13 ans. L’ordonnance du tribunal, qui a de facto légitimé l’enlèvement, a attristé la communauté chrétienne du Pakistan. Selon cette ordonnance, la jeune fille devra cohabiter avec son ravisseur et la police assurera leur protection. La jeune fille enlevée se trouve déjà en compagnie de son ravisseur depuis deux semaines et le tribunal a délibéré en faveur de ce dernier, ce qui est terrible. Pour lui rendre justice, nous ferons tous les efforts possibles. »

M.C.

Crédit image : A M Syed / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.