Au Royaume-Uni, l’Eglise anglicane est-elle raciste ?

Un documentaire diffusé par la BBC lundi 19 avril intitulé « L’Eglise est-elle raciste ? » accuse l’Eglise anglicane d’avoir acheté le silence des prêtres victimes de racisme.

Dans ce documentaire, une responsable de l’Église d’Angleterre, Elisabeth Henry qui était conseillère aux questions raciales et ethniques dévoile des informations accablantes. Notamment la non-dénonciation d’actes racistes commis à l’encontre des prêtres et des fidèles laïcs. Elle affirme également que certains auraient été payé pour « acheter leur silence » et contraints de signer des accords de non-divulgation.

Elisabeth Henry qui a démissionné de son poste en mai 2020 après sept ans a déclaré, lors de son départ, qu’elle s’était sentie « frustrée » et « troublée ». Elle regrette une « volonté en principe » de lutter contre le racisme qui ne se manifeste pas « en pratique ». Elle évoque également des progrès « douloureusement lents ».

« Je crois qu’il y a une volonté en principe, mais pas en pratique, de lutter contre le racisme, d’augmenter la représentation et de travailler véritablement pour parvenir à un plus grand sentiment d’appartenance des minorités ethniques britanniques dans l’Église et la société; et ainsi, malheureusement, les progrès sont douloureusement lents. »

Dans « L’Eglise est-elle raciste ? », Elisabeth Henry revient sur un incident « vraiment choquant » survenu en 2019.

« Un jeune homme noir  a reçu une photo d’une banane. Mais cette banane avait sa tête superposée dessus – et en dessous on pouvait lire : Banana Man. »

Une image « profondément offensante et raciste » estime l’ancienne responsable qui ajoute que lorsqu’il s’est plaint aux RH, ils ont conclu qu’il ne s’agissait pas d’une manifestation de racisme. Lors de son départ, cette personne a reçu une « très petite compensation » et a été « contraint de signer un accord de non-divulgation ».

Un membre du clergé d’origine brésilienne, Peterson Feital a également été interviewé dans le cadre du documentaire. Dans un extrait publié sur Twitter on peut voir une partie de son témoignage. Il rapporte les différentes attaques verbales dont il a été victime : « Votre anglais n’est pas bon », « Je n’aime pas vos prédications », « Vous êtes trop brésilien dans votre compassion », « Vous n’êtes pas cohérent ».

Malgré ses plaintes répétées Peterson Feital a été encouragé par le diocèse à « faire profil bas » et on l’a averti que ses plaintes seraient une entrave à sa carrière. En mars de cette année, après l’expiration de son contrat et 10 ans de carrière, il n’a pas été renouvelé et a reçu une indemnité de licenciement minime.

Justin Welby « horrifié » par ces révélations

Quelques jours après la diffusion du documentaire par la BBC, l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby a déclaré que l’Église d’Angleterre ne devrait pas utiliser d’accords de non-divulgation et a affirmé qu’il n’était pas au courant que de tels accords de confidentialité étaient en vigueur. L’archevêque a également déclaré que ce documentaire lui « faisait honte à juste titre » et qu’il était « horrifié » de découvrir l’ampleur des abus racistes au sein de l’Église anglicane.

Un rapport de l’Église d’Angleterre qui devrait comprendre des plans pour lutter contre le racisme dans ses propres rangs est attendu.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Angelina Dimitrova / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.