Au Soudan, le gouvernement demande pardon aux chrétiens pour « l’oppression, les dommages » et « les politiques injustes »

Nasredin Mofreh a présenté ses excuses pour « les politiques injustes et maladroites » et « l’oppression et les dommages ».

Lors d’un discours prononcé à l’occasion des fêtes de Noël, le ministre des Affaires Religieuses et des dotations du Soudan, Nasredin Mofreh, a tenu à présenter ses excuses à la communauté chrétienne, pour « les politiques injustes et maladroites » qu’ils ont subi sous le régime d’Al-Béchir.

Il a ensuite précisé qu’il demandait pardon aux chrétiens pour « l’oppression et les dommages infligés à votre corps, la destruction de vos temples, le vol de vos biens, l’arrestation et la poursuite injustes de vos serviteurs et la confiscation des bâtiments de l’église », avant d’appeler à l’unité.

« Unissons-nous et célébrons notre belle diversité unique. »

Noël est redevenu un jour férié au Soudan. L’annonce avait été faite par Rayaa Nicol Abdel Masih, copte et ministre de la Justice.

« Après neuf ans, le gouvernement a décrété le 25 décembre jour férié et cela démontre les sentiments d’amour, de paix et de citoyenneté des Soudanais. Que nos frères musulmans sachent désormais que ce jour férié est un jour de fête auquel ils sont amicalement conviés ! »

Le Premier Ministre, Abdalla Hamdok, avait quant à lui souhaité un Joyeux Noël à tous sur les réseaux sociaux.

M.C.

Crédit Image : Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.