Augmentation de la persécution des chrétiens dans le monde : « L’Église qui souffre a besoin de personnes qui parlent pour nous »

« L’Église qui souffre a besoin de personnes qui parlent pour nous. Pour que les tueries cessent, davantage d’organisations comme l’AED doivent proclamer la vérité sur ce qui arrive aux chrétiens du monde entier. Sinon, nous resterons toujours persécutés et oubliés. »

L’organisation Aide à l’Église en Détresse (AED) a publié vendredi « Persécutés et oubliés ? Un rapport sur les chrétiens opprimés pour leur foi 2020-22 ». Elle y fait état de l’augmentation de l’oppression ou de la persécution des chrétiens dans 75 % des 24 pays étudiés.

Le rapport révèle qu’en Afrique « la situation des chrétiens s’est aggravée dans tous les pays examinés ». Il dénonce la « forte augmentation de la violence génocidaire de la part d’acteurs non étatiques militants, y compris des djihadistes ». 

Au Moyen-Orient, l’Aide à l’Église en Détresse estime que « la survie de trois des plus anciennes et des plus importantes communautés chrétiennes du monde situées en Irak, en Syrie et en Palestine » est menacée.

En Asie, c’est selon le rapport « l’autoritarisme d’État a été le facteur critique qui a aggravé l’oppression contre les chrétiens », notamment au Myanmar, en Chine et au Vietnam. Dans cette zone, les experts pointent également le nationalisme religieux, qui a provoqué « une persécution croissante des chrétiens en Afghanistan, en Inde, au Pakistan et ailleurs ».

En préambule, le rapport donne la parole à Andrew Adeniyi Abayomi, prêtre nigérian de l’église d’Owo attaquée le 5 juin dernier. Pour lui, ce rapport est « d’une importance vitale car il met en évidence les terribles menaces auxquelles sont confrontés les croyants ».

« Ce ne sont pas seulement les chrétiens du Nigéria qui souffrent, mais ceux du Pakistan, de la Chine, de l’Inde et de bien d’autres endroits. Des chrétiens sont tués dans toute l’Afrique, leurs églises attaquées et des villages rasés. Au Pakistan, ils sont injustement détenus sous de fausses accusations de blasphème. Des filles chrétiennes mineures sont kidnappées, violées, forcées de se convertir et d’épouser des hommes d’âge moyen dans des pays comme l’Égypte, le Mozambique et le Pakistan. En Chine et en Corée du Nord, des gouvernements totalitaires écrasent les fidèles, surveillant chacun de leurs mouvements. Et, comme le montre ce rapport, la liste des abus continue. L’Église qui souffre a besoin de personnes qui parlent pour nous. Pour que les tueries cessent, davantage d’organisations comme l’AED doivent proclamer la vérité sur ce qui arrive aux chrétiens du monde entier. Sinon, nous resterons toujours persécutés et oubliés. »

Un avis partagé par John Pontifex, auteur du rapport, qui affirme, « faisons tout ce que nous pouvons pour montrer qu’ils ne sont pas oubliés ».

M.C.

Crédit image : Shutterstock/ Doidam 10

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.