Benny Hinn rejette la « folle » doctrine de la prospérité : « L’Évangile n’est pas à vendre ! »

Benny Hinn rejette l’évangile de la prospérité car elle est « une offense au Seigneur » et que l' »Évangile n’est pas à vendre ».

Le télévangéliste Benny Hinn est la figure de proue de l’évangile de la prospérité. Après l’avoir prêché dans le monde entier, Benny Hinn vient de le rejeter. Il affirme que « la prospérité est devenue un peu folle » et qu’il « corrige sa propre théologie ». Il ajoute qu’il veut que « tous le sachent ».

Lundi, l’heure était à la confession pour Benny Hinn. Il affirme ne plus lire la Bible comme il la lisait il y a 20 ans et dénonce sa « propre théologie », « se sentir bien, faire du bien, gagner de l’argent ». Pour lui, désormais, tout ceci n’est que la « construction de la chair ». Il sait que ses propos vont « choquer » son auditoire, mais il tient à avouer que tout ceci est une « offense » à Dieu.

« Je vais vous dire quelque chose qui va vous choquer. Je pense que c’est une offense au Seigneur. C’est une offense de dire, donnez des milliers de dollars. Je pense que c’est une offense au Saint-Esprit de mettre un prix sur l’Évangile.

Il s’engage ensuite à agir d’une nouvelle manière.

« J’en ai fini avec ça. Je ne vous demanderai plus jamais de donner un millier ou quelque soit le montant parce que je pense que le Saint Esprit en a assez. Est-ce que vous m’entendez ? Je pense que ça blesse l’Évangile. Alors je fais cette déclaration pour la première fois de ma vie, et franchement, je me fiche désormais de ce que les gens vont penser de moi. »

Il ajoute qu’il ne veut plus entendre qui que ce soit faire ses appels et qu’il « réprimandera » ceux qui le feront. Pour lui, c’est désormais clair, « c’est acheter l’Évangile, c’est acheter la bénédiction, c’est peiner le Saint Esprit ». Et Benny donne la raison d’un tel retournement. Son salut.

« Vous savez pourquoi ? Je ne veux pas aller au ciel et être réprimandé. Je pense qu’il est temps de dire les choses telles qu’elles sont. L’Évangile n’est pas à vendre. Les bénédictions de Dieu ne sont pas à vendre. Les miracles ne sont pas à vendre. La prospérité n’est pas à vendre. »

Son neveu Costi Hinn, connu pour ses positions à l’encontre de l’évangile de la prospérité et son combat pour en préserver les chrétiens, explique à Christian News Network, que ce repentir doit être suivi d’actes.

« J’ai été encouragé par sa réfutation brutale de l’évangile de prospérité. J’espère sincèrement et je prie pour que ce soit le début de la repentance pour lui et un retournement de la situation ces dernières années de sa vie et de son ministère. […] Dans la Bible, le repentir sincère est toujours accompagné d’actes qui prouvent qu’il s’agit bien d’un repentir. […] Mon souhait est que la déclaration de l’oncle Benny ne soit pas simplement un remords public visant à sauver la face ou à protéger son ministère du déclin mais plutôt qu’il s’agisse d’un repentir sincère et qu’il est disposé à tout abandonner s’il veut gagner Christ et le plein évangile. »

En février 2018 déjà, Benny Hinn s’interrogeait sur la doctrine de la prospérité et avait évoqué sa « culpabilité » dans un live Facebook.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.