Birmanie : « Il est temps de se faire entendre » pour les chrétiens évangéliques après le coup d’Etat

Bien que minoritaires et directement impactés par le coup d’Etat, les chrétiens évangéliques du Myanmar s’engagent dans la prière et dans les manifestations pour protester. 

Les manifestations continuent en Birmanie pour protester contre le coup d’Etat perpétré lundi 1er février par les forces armées birmanes contre le gouvernement démocratique. Un douloureux rappel pour le peuple du Myanmar qui a connu des décennies de régime militaire jusqu’à l’intervention de la militante démocratique et précédente dirigeante du pays, Aung San Suu Kyi

De nombreux pasteurs évangéliques sont également descendus dans les rues, ils croient que Dieu est du côté du peuple et prient désespérément pour que sa justice soit faite rapporte Christianity Today (CT).

Malgré des coupures nationales d’internet et du téléphone et la pandémie qui empêchent les chrétiens de se rassembler, les églises se mobilisent pour s’adapter à la situation et pour continuer de s’encourager. « Nos amis et parents sont inaccessibles, mais ils ne réussiront pas à étouffer nos voix » affirme Michael Koko Maung, dirigeant d’un réseau national qui implante des églises.

« Sur le terrain, nos frères et sœurs [les chrétiens] continueront leur mouvement de désobéissance civile pacifique, les tambours de casseroles et de poêles, les manifestations de masse pacifiques et les chants de condamnation des militaires. À l’étranger, nous ferons savoir au monde que nous ripostons. »

Les pasteurs de son réseau, Nehemiah Ministries, ont partagé des photos d’eux en train de manifester alors que les protestations de masse se poursuivaient pour une troisième journée consécutive, lundi 8 février.

Si les pasteurs de ce réseau sont très actifs dans les manifestations, ils sont encore plus actifs dans la prière. « Les chrétiens du Myanmar ne sont ni timides ni lâches, et ils se battent aussi avec [leur] plus grande arme, la prière et Jésus lui-même » a déclaré Michael Koko Maung qui appelle les chrétiens du monde à s’unir dans la prière face à ce combat « pour vaincre le péché et les projets de Satan ».

Il y a eu « un temps pour prier, un temps pour attendre, un temps pour se taire, maintenant il est temps de se faire entendre » a ajouté le pasteur.

Sur une population de 54,8 millions d’habitants, on recense 4,4 millions de chrétiens et les évangéliques représentent seulement 5% de la population. Le pays est classé 18e dans l’index annuel mondial des persécutions religieuses de l’ONG Portes Ouvertes. La mise en place d’un régime militaire « pourrait signifier un pourvoir renforcé pour la religion dominante » et donc, une menace pour les minorités religieuses, dont les chrétiens.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : kan Sangtong / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.