Bolivie : Le président Morales l’a annoncé, il n’y aura pas de restrictions des activités d’évangélisation

La nouvelle avait fait le tour du monde, et les réactions et manifestations de soutien aux chrétiens boliviens s’étaient faites entendre dans de nombreux pays. L’évangélisation allait-elle être bientôt illégale en Bolivie ?

Le 15 janvier dernier, nous vous annoncions « L’évangélisation bientôt illégale en Bolivie ? Les représentants évangéliques tirent la sonnette d’alarme ». Un nouveau texte de loi prévoyait en effet 7 à 12 ans de prison pour tous ceux qui inviteraient des personnes à prendre part à des rassemblements ou des activités religieuses. Le projet de loi plaçait sur un pied d’égalité les activités terroristes et les activités religieuses.

Le Président Evo Morales a finalement annoncé sur Twitter, et confirmé l’information à la télévision bolivienne que le controversé code pénal sera totalement abrogé.

« Nous avons décidé d’abroger le Code pénal pour éviter toute confusion et que la droite cesse ainsi de conspirer, qu’elle n’ait pas d’arguments pour générer la déstabilisation dans le pays, avec la désinformation et les mensonges. Nous allons écouter les propositions de tous les secteurs qui observent le code. »

Les protestations autour des nouveaux textes concernant l’évangélisation, mais aussi l’avortement et les libertés  des médecins et journalistes, auront finalement poussé le président à changer l’ensemble du code pénal.

« Je ne veux pas continuer à utiliser le code de Banzer », a-t-il déclaré à la télévision, se référant au système mis en place par l’ancien dictateur et président Hugo Banzer. « Je demande à l’assemblée de proposer rapidement un nouveau code. »

Espérons que le président bolivien tiendra ses engagements en « n’approuvant jamais des mesures qui iraient contre le peuple bolivien » et notamment l’immense majorité de chrétiens.

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.