Brian Houston, le fondateur de Hillsong, démissionne de son poste de pasteur principal

Brian Houston a annoncé dimanche qu’il prenait un congé de son rôle de pasteur principal de Hillsong en 2022. Le fondateur de la megachurch est actuellement en procès, il est accusé d’avoir caché des abus sexuels perpétrés par son père, Frank Houston, dans les années 70.

Le co-fondateur de la megachurch australienne Hillsong, se retire des ses fonctions de pasteur principal de l’église jusqu’à la fin de l’année. Une décision qu’il a a annoncé dans une vidéo préenregistrée diffusée lors du culte dimanche matin au siège de Hillsong à Sydney, en Australie rapporte Christianity Today.

Le pasteur, qui avait déjà démissionné du conseil d’administration de l’église en septembre, a déclaré dans cette vidéo où il se tient aux côtés de son épouse, Bobbie Houston, que la « meilleure pratique » dicte qu’il s’absente complètement de la direction de l’église alors qu’il fait face à un procès pour avoir caché des abus sexuels perpétrés par son père. Il estime que les procédures judiciaires « sont susceptibles de s’allonger et de prendre la majeure partie de 2022 ».

« Le conseil d’administration de Hillsong Global pense qu’il est dans mon intérêt et celui de l’église que cela se produise, j’ai donc accepté de me retirer de toutes les responsabilités du ministère jusqu’à la fin de l’année », a-t-il ajouté.

The Guardian a révélé en août dernier que le pasteur Brian Houston, âgé de 67 ans, était inculpé dans le cadre d’une enquête en cours depuis 2019. Il est accusé de ne pas avoir informé la police des agissements de son père, Franck Houston dans une affaire d’abus sexuels.

Selon le service de police, il « connaissait des informations relatives à l’abus sexuel d’un jeune homme dans les années 1970 et n’a pas porté ces informations à l’attention de la police ».

Brian Houston clame, lui, son innocence : « Je professe avec véhémence mon innocence et défendrai ces accusations », a-t-il déclaré en août, des propos rapportés par CBN News.

Dans la vidéo diffusée à l’église dimanche, il est revenu sur ces allégations, affirmant qu’elles avaient été un « choc ». Il a déclaré qu’il prévoyait de « combattre l’accusation et de saisir l’opportunité de remettre les pendules à l’heure », et qu’il devait « s’engager pleinement dans la préparation de cette affaire ».

Il a également annoncé que Phil et Lucinda Dooley, les principaux pasteurs de Hillsong Church Cape Town, interviendront en tant que pasteurs principaux mondiaux par intérim. Son épouse Bobbie restera, elle, »pleinement engagée dans la vie de l’église » et à ses postes de direction, a-t-il ajouté.

« Cela fait 50 ans cette semaine que j’ai commencé une université biblique en Nouvelle-Zélande, donc avec cinq décennies de ministère actif derrière nous, soyez assurés que nous tirerons le meilleur parti de cette saison pour nous reconstituer spirituellement, émotionnellement et physiquement », a conclu le co-fondateur de Hillsong.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock / David L Young

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.