C.S. Lewis : Théologien, apologète, auteur… 53 ans après sa mort, retour sur sa vie et sa foi

Le 22 novembre a marqué le 53ème anniversaire de la mort de Clive Staples Lewis, plus communément appelé, CS Lewis. Longtemps considéré comme l’un des plus grands théologiens de l’histoire récente, Lewis a passé des années à travailler comme romancier, poète, essayiste, journaliste, apologiste et universitaire chrétien.

D‘une manière ou d’une autre, presque chaque chrétien a été touché par le travail de C.S. Lewis. Les Chroniques de Narnia, rendues encore plus célèbres par leur adaptation au cinéma, ou encore La tactique du diable et Perelandra, ont marqué les mémoires de bon nombre d’entre nous. Gene Veith rend hommage à Lewis ainsi :

« Le grand apologiste du christianisme, explique la foi ancienne de manière renouvelée et convaincante, répondant à la fois à la raison et à l’imagination. »

La vie de C.S. Lewis a été marquée par bon nombre de drames. Né dans une famille chrétienne anglicane en Irlande, sa maman décède d’un cancer alors qu’il n’a que 10 ans. Ce drame bouleverse le jeune garçon qui demeure marqué par cette perte tragique.  Seulement un mois après, il est envoyé en pension où il subira les sévices d’un directeur sadique et autoritaire. À l’âge de 15 ans, étouffé par tant de souffrances, il se détourne de la foi chrétienne et se déclare athée. À 19 ans, le jeune homme part sur le front français pendant la Première Guerre mondiale. Il combat dans les tranchées et sera blessé par un éclat d’obus. Il sera rapatrié et reprendra de brillantes études en philosophie, lettres classiques et littérature anglaise à l’Université d’Oxford.

Ce sont finalement les oeuvres de George MacDonald et les relations avec son ami JRR Tolkien qui le ramèneront à la foi à l’âge de 33 ans. Il devient alors membre de l’Église anglicane, alors que Tolkien espérait le conduire à la foi catholique.

Sa conversion est décrite dans son oeuvre, Surpris par la joie et son itinéraire spirituel dans Le retour du pèlerin.

Connu pour les 7 livres pour enfants, Les Chroniques de Narnia, il a en réalité écrit plus de 60 livres dans divers genres, y compris la poésie, le roman allégorique, la théologie populaire, la philosophie de l’éducation, la science-fiction, le conte pour enfants, le mythe racontée, la critique littéraire, la correspondance, et l’autobiographie.

C.S. Lewis est mort le même jour que le président John F. Kennedy et que l’auteur du Meilleur des Mondes, Aldous Huxley. Between Heaven and Hell, un roman de Peter Kreeft imagine le dialogue philosophique centré sur la foi, engagé entre les 3 hommes dans le purgatoire.

C.S. Lewis nous laisse une bibliographie riche et passionnante et quelques citations sur la foi que nous vous proposons de découvrir.

« Dieu ne peut pas nous donner le bonheur et la paix en dehors de lui-même, précisément parce qu’il n’y est pas. »

« Le christianisme, s’il est faux, n’a aucune importance, et s’il est vrai, est d’une importance infinie. La seule chose qu’il ne peut pas être, c’est modérément important. »

« Un homme ne peut pas plus diminuer la gloire de Dieu en refusant de l’adorer, qu’un lunatique ne peut éteindre le soleil en griffonnant le mot obscurité sur les murs de sa cellule. »

« Je crois dans le christianisme autant que je crois dans le soleil qui se lève, pas seulement parce que je le vois mais parce que grâce à lui, je vois toutes les autres choses. »

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.