« Ce qui arrive aux filles Dalits est inhumain et inacceptable » : L’appel de l’archevêque de Vasai en Inde

En Inde, les femmes et les jeunes filles Dalit sont régulièrement violées et tuées par des membres des castes supérieures. Une violence « inhumaine » que dénonce Mgr Felix Machado, archevêque de Vasai. 

Dans la culture hindoue, les Dalits aussi appelés les « intouchables » sont ceux qui ne font pas partie des quatre castes qui composent la société. Jugés impurs ils font face à de nombreuses discriminations.

Récemment, trois cas de violences contre des jeunes filles Dalits ont été signalés en Inde rapporte Asia News.

Mardi, une jeune fille âgé de 13 ans a été violée et assassiné par un parent du propriétaire de son logement dans la région de West Delhi. Et au cours des dernières semaines, des plaintes ont été déposées par deux autres filles Dalits qui affirment avoir été violée dans deux Etats différents.

Le premier cas a été signalé le 12 juillet à Belagavi, mais à cause des menaces d’un des violeurs présumés, la famille de la jeune fille agressée n’a porté plante que le 26 août. Deux jours plus tôt, une autre jeune fille âgée de 14 ans aurait été enlevée et violée par cinq hommes à Rampur, un district de l’Uttar Pradesh.

Face à ces actes barbares, l’archevêque de Vasai, Felix Machado qui est également secrétaire général de la Conférence des évêques catholiques de l’Inde (CBCI), lance un appel aux médias qu’il encourage à rapporter ces « atrocités ».

« Ce qui arrive aux filles dalits est inhumain et inacceptable » a affirmé le religieux qui ajoute qu’il est « très important que ces cas soient rapportés par les médias et que ces atrocités, aussi honteuses soient-elles, soient reconnues comme une grave violation des droits humains ».

Il regrette qu’aucune amélioration n’ait été obtenue malgré le fait que ce problème soit connu « depuis plusieurs années ».

« Dans le Maharashtra le mois dernier, sept familles dalits ont été battues et attachées publiquement à des pieux par des hindous de caste supérieure parce qu’elles étaient soupçonnées de pratiquer la sorcellerie et la magie noire. Parmi eux, trois personnes âgées. » révèle l’archevêque.

« C’est une honte collective pour notre pays et nous en sommes tous responsables » a-t-il conclu, estimant que « le silence des partis et des dirigeants dalits » est « déconcertant ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : ChameleonsEye / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.