Célibataire ! Et loin d’en faire un problème…

Si vous êtes un chrétien de plus de 22 ans et que vous êtes célibataire, vous allez commencer à sentir une pression sur vous au sujet de votre vie sentimentale.

Intentionnellement ou non, l’église semble avoir des attentes, et même un calendrier bien défini pour les jeunes chrétiens. Et malheur à celui qui déviera de cette trajectoire. Il est étonnant de constater l’inconfort de l’église vis-à-vis du célibat, surtout à la lumière de ce que dit la Bible à ce sujet. Évidemment, il existe deux types de célibataires, ceux qui le sont par choix et ceux qui attendent la bonne personne pour partager leur vie. Si la majeure partie des célibataires sont plutôt dans la deuxième catégorie, on ne peut occulter la minorité qui le vit bien, et qui l’assume pleinement. Car la vie ne se limite pas au mariage. Il est possible de faire un autre choix !

Or, je voudrais que vous fussiez sans inquiétude. Celui qui n’est pas marié s’inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur ; et celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme. Il y a de même une différence entre la femme et la vierge : celle qui n’est pas mariée s’inquiète des choses du Seigneur, afin d’être sainte de corps et d’esprit ; et celle qui est mariée s’inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à son mari.
1 Corinthiens 7:32-35

Et oui ! La Bible déclare clairement que le célibat peut être un don de Dieu. Pas une malédiction. Pas une raison pour être pris en pitié. Pas un problème. Les célibataires peuvent être consacrés à Dieu d’une manière unique. Paul donne même l’impression dans ce texte qu’il est préférable pour un chrétien de rester seul, quand cela est possible.

Alors regardons deux des avantages de la vie de célibataire :

  • Les célibataires ne sont pas obligés de relever les « défis » du mariage

Même les meilleurs et les plus heureux des mariages nécessitent de relever de grands défis. Communiquer, penser à l’autre, se soucier de lui, accueillir ses besoins, le faire passer en priorité, éduquer les enfants, penser famille et non plus individualité… Autant de défis qui ne nous sont pas naturels, et qui provoquent l’échec de bien des couples, quand ils ne sont pas relevés.

  • Les célibataires ont plus d’énergie pour le ministère

Le ministère principal de la personne mariée est sa famille. Lorsque vous êtes marié, beaucoup de temps et d’énergie seront utilisés pour prendre soin de votre famille. Et c’est biblique. Quand les célibataires consacrent tout ce temps à servir dans le royaume de Dieu, auprès des personnes, dans l’église et hors l’église, le travail accompli est exceptionnel. Sur un plan très pratique, l’une des choses les plus difficiles pour le chrétien moderne est de trouver l’énergie pour servir. Parce que, soyons honnêtes, après avoir travaillé toute la journée, puis être rentré à la maison pour prendre soin de leur famille, ils n’ont plus guère d’énergie pour servir. »

Il n’est pas question de dire que le célibat est meilleur que le mariage, ou inversement. Il est nécessaire de faire le choix le plus adapté pour sa propre vie. Peut-être que la période de célibat sera transitoire, ou au contraire que celle du mariage le sera, en raison d’un veuvage par exemple. Elle peut néanmoins devenir une période de célibat assumé, et à la gloire du Seigneur.

Le mariage est un don de Dieu, un beau cadeau, et il en est de même du célibat.

Si vous êtes marié, arrêtez d’essayer de faire de tous les célibataires des personnes mariées. Peut-être ont-ils fait le choix de l’être.

Et si vous êtes célibataire, que votre priorité puisse être de vous consacrer au Seigneur, plutôt que de chercher un conjoint. Le Seigneur saura vous donner au delà de vos espérances, au temps voulu. Profitez pleinement de ce temps que Dieu vous donne.

La rédaction

Source : Relevant

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?