« C’est comme si le coeur du christianisme battait à nouveau » : « Joie indescriptible » pour les chrétiens de Mossoul

Comme celle qui avait été volée par l’État Islamique, la cloche de l’église Mar Tomas a été fondue dans le même village chrétien au Liban.

En Irak, l’église Mar Thomas avait été détruite sous l’occupation de Mossoul par l’État Islamique. Sa cloche avait été volée par les militants islamistes. Samedi, « après sept ans de silence », comme l’explique le père Pios Affas, qui avait été le dernier prêtre à quitter Mossoul sous l’occupation islamiste, elle a sonné à nouveau pour la première fois.

L’organisation Fraternité en Irak, qui finance la restauration de l’église, partageait ce moment de joie sur Twitter. Elle l’affirme, « cette nouvelle cloche est pour tous un symbole de résurrection ».

Car, comme Pios Affas le rappelle, « les chrétiens ont été absents pendant sept ans ».

« C’est très beau d’entendre la cloche qui sonne en rythme avec le muezzin », poursuit-il, « c’est la prière des fidèles qui monte au Seigneur, pour demander sa protection, la paix pour cette ville et la bonne entente entre les habitants ».

Nidaa Abdel Ahad est enseignante et fidèle de cette église Mar Thomas. Elle témoigne d’une « joie indescriptible ».

« Ma joie est indescriptible. C’est comme si le cœur du christianisme battait à nouveau. »

Sous l’occupation de l’État Islamique, l’église Mar Tomas avait servi de tribunal, de centre d’entraînement et de prison.

Comme celle qui avait été volée par l’État Islamique, cette cloche a été fondue au Liban, dans le village chrétien de Beit-Chabab.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.