« C’était l’enfer, et je l’ai vécu » : Enchaînée, battue et affamée, Anika, 16 ans, refuse de renier sa foi chrétienne

Accusée d’avoir volé de l’argent, Anika, chrétienne pakistanaise de 16 ans, a été séquestrée, battue et affamée.

Anika Shehzad est une jeune chrétienne de 16 ans qui vit au Pakistan. Pour aider sa famille, elle est devenue femme de ménage auprès d’une famille musulmane. Mais elle a alors connu la persécution. Elle raconte son histoire à la British Asian Christian Association (BACA).

Dès son arrivée dans la maison de Naila Bibi, à Lahore, Anika Shehzad a été coupée de sa famille. Aucun contact ne lui a été accordé. Puis la jeune fille a été accusée de vol. La famille musulmane l’a alors séquestrée, enchainée, battue et privée de nourriture. Elle exige que l’adolescente se convertisse à l’islam.

« Ils ont dit que j’avais volé 5000 roupies pakistanaises (NDLR : environ 25 euros). Ils m’ont blessée avec un couteau et des ciseaux et m’ont brûlée avec des allumettes. Ils m’ont enchaînée dans une pièce pendant cinq jours et m’ont affamée. Je leur ai demandé de me laisser partir. Ils m’ont dit, ‘non, seulement si tu te convertis à l’islam’. Je n’ai pas accepté de me convertir à l’islam alors ils m’ont donné un coup de pied et ils m’ont battu avec des bâtons, pour tenter de me convertir. J’ai dit que je ne voulais pas devenir musulmane. Alors ils m’ont privée de nourriture, et ne m’ont donné que de l’eau. Ils ont menacé de tuer mon père et moi si je parlais à quelqu’un de ce qui s’était passé. »

Selon l’association British Pakistani Christians (BPCA), le 12 août, les parents d’Anika ont été invités à venir rencontrer leur fille. À la vue de ses blessures et des marques de détention sur son corps, ils ont été choqués.

L’adolescente a ensuite été prise en charge à l’hôpital Mian Munshi. Edward Naseer, correspondant de la BACA, est allé à sa rencontre. il explique que c’est quand son état est devenu critique que la famille musulmane a contacté ses parents.

Le 14 août, la famille musulmane a porté plainte auprès du poste de police pour le vol de 5000 roupies, mais également de 20 grammes d’or. La BPCA est quant à elle venue en aide à la famille d’Anika, qui a ainsi pu porter plainte pour violence et cruauté à l’égard d’Anika.

La jeune fille reste traumatisée.

« C’était l’enfer et je l’ai vécu. Ils m’ont enchaînée, m’ont empêché de contacter ma famille et m’ont agressée. Ils ont tenté de me contraindre à renier ma foi. J’ai été enchaînée pendant des jours, et mes chevilles gardent clairement des marques. J’ai peur qu’aucun membre de ma famille ne soit en sécurité, ils m’ont dit qu’ils les tueraient tous si je parlais de ce qui s’était passé. »

M.C.

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.