« C’était une belle personne de foi » : Hommages à Ruth Whitfield, 86 ans, l’une des victimes de la fusillade de Buffalo

Ruth Whitfield, âgée de 86 ans, fait partie des victimes d’une fusillade à caractère raciste qui a eu lieu samedi dans un supermarché de Buffalo aux Etats-Unis. Sa famille et son église rendent hommage à une « géante de la foi aimante et douce ». 

Samedi 14 mai, dans l’après-midi, un homme blanc muni d’un fusil d’assaut a tué dix personnes majoritairement afro-américaines dans un supermarché de Buffalo aux Etats-Unis. Une fusillade décrite comme par les autorités comme « un crime raciste motivé par la haine ». 

Le tireur identifié comme Payton Gendron, 18 ans, a conduit plus de 300 km depuis son lieu de résidence à Conklin dans le sud de l’Etat pour perpétrer ce massacre.

Parmi les victimes, Ruth Whitfield, 86 ans, décrite par le pasteur de son église comme une « géante de la foi aimante et douce ».

« Elle a été membre de cette église pendant plus de 50 ans. Elle a tout fait. De la chorale au travail missionnaire, une géante de la foi aimante et douce dont nous sommes fiers. [Elle] a vécu une vie très belle et gracieuse. Elle va nous manquer », a déclaré mardi le révérend Kevin Coakley, pasteur principal de l’église Durham Memorial A.M.E Zion, au Christian Post.

« Non seulement c’est un acte contre l’humanité, mais c’est un crime de haine contre le Royaume de Dieu », a affirmé le pasteur à propos de la fusillade. « C’était une belle personne de foi et nous croyons que la justice prévaudra », a-t-il poursuivi.

Lors d’une conférence de presse à l’église qui a eu lieu lundi, la famille de Ruth, accompagnée par Ben Crump, avocat spécialiste des droits civiques, a exprimé sa peine.

Son fils, l’ancien commissaire aux incendies de Buffalo, Garnell Whitfield Jr., a rapporté que le jour du drame, elle venait de rendre visite à son mari en maison de retraite et qu’elle s’était arrêtée au supermarché sur le chemin du retour.

« Elle est allée là-bas pour faire ses courses sur le chemin du retour, et elle a rencontré ce mal, haineux, elle ne méritait pas ça. Personne ne mérite ça. »

Il a ensuite fait un discours poignant, dans lequel il se demande comment l’Amérique peut permettre à l’Histoire de se répéter avec de tels crimes racistes.

« Nous ne faisons pas que souffrir. Nous sommes en colère. Nous sommes fous de colère. Cela n’aurait pas dû arriver. Nous faisons de notre mieux pour être de bons citoyens, pour être de bonnes personnes. Nous croyons en Dieu. Nous lui faisons confiance. Nous traitons les gens avec décence et nous aimons même nos ennemis. »

« Et vous vous attendez à ce que nous continuions à le faire encore et encore et encore et encore et encore, pardonnez et oubliez alors que les gens que nous élisons et auxquels nous faisons confiance dans les bureaux de ce pays font de leur mieux pour ne pas nous protéger, pour ne pas nous considérer comme égaux », a-t-il poursuivi.

L’avocat de la famille, Ben Crump, s’est également exprimé affirmant que la famille de la défunte « se souviendra d’elle pour l’amour qu’elle leur a inculqué, dans cette communauté et dans ce monde ». « Son héritage sera un héritage d’amour, pas de haine », a-t-il conclu.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Shutterstock / JHVEPhoto / La fusillade a eu lieu dans un supermarché de l’enseigne Tops à Buffalo

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.