Des chercheurs israéliens reconstituent et déchiffrent l’un des deux derniers rouleaux de la Mer Morte non décodés

Les experts de l’Université de Haïfa sont parvenus à reconstituer le parchemin formé de 60 fragments. Le texte récemment déchiffré, écrit en hébreu « crypté », fait référence à un calendrier de 364 jours utilisé par les Esséniens, une secte juive qui vivait dans le désert de Judée pendant la période du Second Temple.

Après plus d’un an de travaux de restauration, les chercheurs de l’Université de Haïfa ont réussi à déchiffrer l’un des deux derniers manuscrits de la mer Morte qui restaient à décoder. Les chercheurs pensaient auparavant que les plus de 60 minuscules fragments qui composent le parchemin, provenaient de différents rouleaux, mais il n’en était rien. Le Dr. Eshbal Ratson et le Professeur Jonathan Ben-Dov du Département des études bibliques de l’Université de Haïfa, ont découvert qu’ils s’assemblaient parfaitement pour former un document lisible.

La plus grande surprise de ce parchemin est l’utilisation d’un calendrier de 364 jours, et non d’un calendrier lunaire utilisé jusqu’à ce jour dans le judaïsme et en Israël. Le manuscrit mentionne également 2 fêtes jusqu’à alors inconnues, la fête du « vin nouveau » et la fête de la « nouvelle huile », qui ferait écho à la fête des moissons de blé, Chavouot. La première interviendrait 50 jours après Chavouot et la deuxième, 100 jours après.

Ce parchemin est l’un des 900 autres découverts dans une grotte de Qumrân, au bord de la Mer Morte en 1947, qui ont tous été déchiffrés à l’exception d’un seul. Les rouleaux auraient été découverts par un berger bédouin à la recherche d’un mouton perdu.

60 ans après cette immense découverte, les Dr Ratson et Ben-Dov entreprennent désormais le travail de décodage du dernier parchemin.

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.