Chine : Un journaliste chrétien craignant pour sa vie démissionne et demande asile aux États-Unis

Jusqu’à il y a quelques semaines, Long Zhenyang était rédacteur en chef adjoint d’un des trois journaux pro-Pékin de Chine, le Hong Kong Commercial Daily.

Sa démission soudaine et son intention déclarée de demander l’asile politique aux États-Unis a secoué la communauté des médias chinois. Le journaliste a déclaré à la BBC avoir été persécuté au travail depuis la fin 2014, après avoir partagé des messages favorables aux manifestations pro-démocratie de Hong Kong. Le Hong Kong Commercial Daily appartient en effet au groupe de presse Shenzen, directement contrôlé par le Parti communiste.

Depuis la région de San Francisco, où il vit désormais avec sa famille, Long Zhenyang raconte également avoir été bouleversé par la campagne menée par le Parti, pour enlever les croix dans la province de Chine orientale du Zhejiang. Un pasteur avait d’ailleurs été renvoyé de l’église d’état pour avoir défendu la présence de ces croix. Sur certaines églises, le drapeau communiste avait alors flotté à la place des croix, sur le toit des églises.

« Je suis triste et dévasté… »

Long Zhenyang espérait voir du changement dans son pays, mais ses espoirs de réforme étaient désormais brisés. Dans sa lettre de démission, il déclare :

« Tous nos espoirs de voir une réforme ont été complètement détruits… A cause de ma religion, de mes croyances et de mes opinions politiques, je ne peux plus continuer à servir le Hong Kong Commercial Daily, contrôlé par le parti communiste chinois. J’ai donc décidé de démissionner de mon poste. »

Selon le journaliste Willy Lam, il est extrêmement rare de voir un journaliste chinois critiquer publiquement le Parti.

« Étant donné les instructions draconiennes données par le département de la propagande, et les restrictions de plus en plus rigides au sujet de la ligne éditoriale, beaucoup de journalistes ne sont pas satisfaits de leur travail. Mais la plupart obéisse simplement à la ligne du parti. »

Long Zhenyang n’a jamais caché ses convictions tout au long de son ascension au sein du journal, mais après la disparition de 5 libraires en 2015, il ne se sentait plus en sécurité.

« Je sais de quoi ils sont capables… Ils peuvent vous faire disparaître. »

Aujourd’hui aux États-Unis, le journaliste étudie dans un séminaire chrétien et appartient à une église locale. Il n’envisage pas de retourner en Chine, tant que le régime actuel sera au pouvoir.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.