Les chrétiens nord-coréens ne prient pas pour le renversement du régime, mais pour que Kim rencontre Christ

Pour les chrétiens nord-coréens, seul le Prince de la Paix peut apporter la paix en Corée du Nord.

Ils vivent dans le pays le plus hostile à la foi chrétienne. Les chrétiens sont persécutés, torturés, placés en camps de travail. Ils vivent leur foi dans le plus grand secret. Le plus souvent, leur famille n’en est même pas averti. Malgré cela, Eric Foley de l’organisation Voice of Martyrs North Korea, révèle que les chrétiens nord-coréens ne prient pas pour que Kim Jong-un soit renversé. Ils affirment qu’en changement de chef n’apportera pas la paix que seul Jésus peut donner. C’est pourquoi ils prient pour que leur leader rencontre Jésus.

« Je n’ai jamais rencontré un chrétien nord-coréen qui ait prié pour que le régime soit renversé, pas une fois en 15 ans. Les chrétiens clandestins prient pour que Kim Jong-Un connaisse le Christ. Au début de cette année, les chrétiens nord-coréens ont appelé à des prières pour le salut de leur dirigeant Kim Jong-Un. »

L’USCIRF, la Commission des États-Unis pour la liberté religieuse rapporte dans son rapport annuel 2017, que « le gouvernement nord-coréen persécute et punit sans relâche les croyants religieux au travers d’arrestations, de tortures, d’emprisonnements et parfois d’exécutions. Une fois emprisonnés, les croyants religieux sont généralement envoyés dans des camps de prisonniers politiques où ils sont traités avec une cruauté extraordinaire ».

Parmi toutes les religions, le christianisme est réprimé avec la plus grande violence, car il est considéré comme une menace directe, qu’ils associent à l’Occident et notamment aux États-Unis.

« Grâce à une surveillance efficace, le régime tente activement d’identifier et de rechercher les chrétiens qui pratiquent leur foi en secret et emprisonne ceux qu’ils appréhendent, souvent avec leurs proches, même s’ils ne sont pas de la même religion. »

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?