Christine Kelly sous le feu des critiques après avoir témoigné de sa foi chrétienne

Fin mars, Christine Kelly avait été invitée par le pasteur Ivan Carluer à prendre la parole sur la scène de l’église MLK de Créteil. La journaliste avait confié à cette occasion un bouleversant témoignage de foi. Alors que des extraits de cette vidéo ont récemment ressurgi sur les réseaux sociaux, elle fait face à une vague de critiques. 

À l’occasion de la sortie d’un numéro spécial présidentielle de la revue Mission, le pasteur Ivan Carluer de l’église MLK à Créteil avait interviewé Samuel Pruvot, directeur de la rédaction de la revue ainsi que la célèbre journaliste Christine Kelly qui anime depuis 2019 « Face à l’info » sur CNews.

Dès les premières phrases qu’elle échange avec le pasteur, le ton est donné. « Je ne suis pas venue par gentillesse, je suis venue pour témoigner de la puissance de Dieu », affirme la journaliste, sous les applaudissements de la salle.

S’ensuit un témoignage de foi extrêmement fort. Christine Kelly s’est confiée sur cette journée du 27 septembre 2019 où elle a reçu l’appel qui a fait basculer sa vie. Il s’agit du jour où on l’a sollicitée pour faire une émission avec Eric Zemmour, qui était à cette époque, selon ses propres termes, « l’homme le plus détesté de France ».

Elle a alors raconté avoir prié chaque jour à genoux, dans les toilettes et parfois même en studio et affirme avoir trouvé la paix mais surtout, avoir appris à lâcher totalement prise, et à tout remettre entre les mains du Seigneur.

Une vidéo reprenant des extraits de cet échange a ressurgi sur Twitter le 2 juillet. Elle a été publié par Joao Gabriel, qui se présente sur les réseaux sociaux comme un universitaire. Il accompagne la vidéo du commentaire suivant :

« Christine Kelly, son émission avec Zemmour comme expression de la volonté de Dieu et opportunité de partager sa foi Ce grd moment de normalisation de l’extrême droite financé par Bolloré est dc présenté ici comme un bienfait au niveau spirituel. »

Dans un long fil de conversation sur Twitter, l’internaute explique que, pour lui, le problème de ce témoignage « n’est pas la foi », qu’il précise respecter, ni de « donner un sens religieux à son travail ». Ce qu’il affirmer dénoncer, c’est le rôle joué par la journaliste dans la mise en avant d’Eric Zemmour et de ses idées.

« Ainsi, on aimerait que les critiques de gauche de la religion sortent de la seule analyse des idées (qui croit à quoi etc) La question c’est comment ds des contextes donnés, certains acteurs religieux arrivent à faire la jonction entre le religieux, l’économique et le politique », écrit-il.

Il entend également mettre en lumière ce qu’il considère être « un lieu commun de la pensée évangélique », « si un truc prospère c’est que Dieu y concourt ».

« Le discours de Kelly sur l’audimat qui explose est important ds le sens où il joue avec un lieu commun de la pensée évangélique : si un truc prospère, c’est que Dieu y concourt. Discours utilisé aussi en géopolitique : les USA sont bénis car avec Dieu. Mais d’autres… »

Sur les réseaux sociaux, le témoignage de la journaliste et sa foi ont été moqués par de nombreux internautes ainsi que par plusieurs journalistes, comme l’éditorialiste Gerard Millet. Son habitude de prier avant les émissions a notamment suscité de violents commentaires.

D’autres ont pris sa défense, c’est par exemple le cas du député Eric Ciotti qui dénonce « une prise à partie extrêmement violente par la gauche moralisante ».

Plusieurs médias se sont également emparés du sujet, c’est le cas de Libération et de Valeurs Actuelles. La présentatrice n’a, pour sa part, pas réagi à ces attaques.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.