Cinéma : La puissance de la Miséricorde Divine, un message plus que nécessaire aujourd’hui

Le film docufiction Faustine, Apôtre de la Miséricorde raconte la vie mystique de Sœur Faustine Kowalska, une religieuse polonaise à qui le Christ est apparu dans les années 1930, la chargeant de répandre le culte de la Miséricorde Divine dans le monde entier. Le docufiction, proposé par SAJE Distribution est désormais disponible en VOD-DVD.

L’histoire du film 

Dans les années 1930, sœur Faustine reçoit des révélations privées au cours de nombreuses apparitions du Christ. Ce dernier la charge de diffuser au monde entier le message de sa Miséricorde Divine, une mission que poursuivra le Père Michel Sopocko, son confesseur, après la mort de Faustine.

Qui est sainte Faustine ?

Hélène Kowalska est née le 25 aout 1905, en Pologne. Elle entre à 20 ans chez les sœurs de Notre Dame de la Miséricorde à Varsovie et devient Soeur Marie Faustine du Très Saint Sacrement. Sa vie est très simple : elle travaille au service de ses soeurs en cuisine, dans le jardin ou encore comme portière.

Mais derrière cette simplicité se cache une grande communion avec Dieu. Ses 13 ans de vie religieuse furent marqués par de grandes souffrances physiques et morales (maladies, moqueries, critiques) ainsi que par de nombreuses expériences mystiques. Lors d’un entretien avec le Christ, elle reçoit une grande mission : celle de rappeler au monde entier Son Amour Miséricordieux.

Elle reçoit également de Jésus la demande de faire réaliser un tableau d’après ce qu’elle a elle-même contemplé lors de sa vision mystique, et de faire vénérer cette image dans le monde entier. Toutes ses expériences mystiques et ses entretiens avec Jésus ont été mis par écrit par la Sainte elle-même, dans le Petit Journal, sur la demande de son directeur spirituel, le bienheureux Père Michel Sopocko. Emportée par la tuberculose, elle meurt à 33 ans, le 5 octobre 1938, en odeur de sainteté.

Elle est déclarée bienheureuse par le Pape Jean Paul II, le 18 avril 1993, le premier dimanche après Pâques. Puis elle est canonisée le 30 avril 2000, ce même dimanche après Pâques, par le pape Jean Paul II qui institue également la Fête de la Miséricorde Divine.

Le Message de la Divine Miséricorde 

Trois siècles après le message du Sacré- Coeur à Paray-le-Monial où le Christ évoquait l’ingratitude des hommes et appelait à réparer, c’est-à-dire à aimer pour ceux qui ne l’aiment pas, Il s’adresse ensuite à Sainte Faustine pour prolonger et compléter ce message du Sacré Coeur.

Par l’intermédiaire de Sainte Faustine et de ses expériences mystiques racontées dans le Petit Journal, Jésus veut rappeler au monde qu’Il est infiniment Miséricordieux et qu’Il pardonne tous péchés, si on accepte de se repentir, de se laisser aimer et pardonner par Lui. Dans un des messages, il est dit « L’humanité ne trouvera pas la paix, tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma Miséricorde » (Petit Journal, de Soeur Faustine).

S’ils font cela, les hommes seront inondés de grâces et connaîtront la Vrai et Ultime Joie. Son message est donc une invitation à la confiance, à aimer Dieu et son prochain et à vivre sa foi de façon très personnelle. Jésus promet à Saint Faustine que toutes ces dévotions à son Cœur Miséricordieux vont préparer le monde pour son retour final.

L’avis de nombreux experts présents dans le film :

  • Sœur Teresa de la Fuente, religieuse philippine de la congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde.
  • Sœur Michaela Rak, religieuse polonaise de la congrégation de Jésus Miséricordieux
  • Cardinal Henryk Hoser est l’ancien supérieur du diocèse de Varsovie-Prague et membre du presidium de la conférence épiscopale polonaise
  • L’évêque Krzysztof Nitkiewicz est l’évêque actuel du diocèse de Sandomierz, en Pologne. Il a été en charge du procès de béatification du Père Michal Sopocko.
  • Père Seraphim Michalenko était en charge du procès de béatification et de canonisation de Sainte Faustine. Il a été témoin du premier miracle attribué à l’intercession de Sainte Faustine qui a ouvert le procès de béatification en 1993.
  • Père Joseph Roesch, vicaire général de la congrégation des Pères Marianistes de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie et promoteur général de Apôtres Eucharistiques de la Miséricorde Divine

Un docufiction très prenant qui apporte de nombreuses connaissances sur la dévotion à la Miséricorde Divine et qui donne envie d’aller encore plus loin.

Faustine, Apôtre de la Miséricorde Divine, disponible en DVD sur la boutique SAJE et en VOD sur Le Film chrétien.

Voir la bande annonce.

Claire de Lorgeril

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.