Cinéma : Un nouvel épisode inédit de la saga phénomène « Dieu n’est pas mort »

Fort du succès des trois premiers numéros de Dieu n’est pas mort, le révérend David Hill reprend du service et fait un retour en force sur les écrans dans un quatrième épisode de cette série haletante.

Cette fois-ci, il est appelé à Washington DC pour défendre des familles chrétiennes qui scolarisent leurs enfants à domicile. Convaincu que le droit d’éduquer ses propres enfants est une liberté fondamentale qui mérite d’être défendue, le pasteur se plonge dans une affaire qui pourrait bien avoir de sérieuses conséquences sur l’avenir de la liberté religieuse aux États-Unis.

« La liberté est une chose fragile. Elle n’est jamais qu’à une génération de l’extinction. »

Ces mots résonnent dès début du film comme un glas puissant. Ils sont ceux du Président des États-Unis et donnent le ton du 4e volet de cette saga phénomène. Le film apparaît d’une singulière actualité, y compris en France, où le droit d’éduquer ses enfants soi-même est aujourd’hui sévèrement contesté.

Si l’esprit tant apprécié de la saga reste bien présent dans ce nouvel opus, le sujet se démarque nettement. Il est bien sûr toujours question de Dieu, de l’évangélisation et du combat pour le Bien, mais aussi d’un combat politique : un combat pour la liberté d’éduquer ses enfants soi-même à la maison, sans passer par un circuit d’école classique.

Tout en remettant en scène certains personnages attachants déjà rencontrés dans le premier numéro comme la jeune fille musulmane fraichement convertie ou le jeune garçon athée asiatique du cours de philosophie, il révèle avec puissance les enjeux politiques actuels présents au cœur de la société américaine, enjeux auxquels la société française est déjà confrontée mais dans une moindre mesure.

Chaque épisode est indépendant. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir vu les trois premiers pour apprécier ce nouvel épisode de la saga. Le film sera diffusé en première exclusivité par Saje Distribution sur la plateforme de cinéma virtuel Cuult’ à compter du 25 avril prochain avec des intervenants de haut niveau pour animer un échange en direct à l’issue de la projection :

  •  Le pasteur Saïd Oujibou le 25 avril
  • Anne Coffinier, présidente de Créer son école, le 26 avril
  • Jean-Baptiste et Marie Maillard, auteurs de L’école à la maison, une liberté fondamentale, le 28 avril

Un film qui porte une réflexion de fond sur un sujet politique central, trop peu abordé jusqu’à présent.

Pour réserver sa place, rendez-vous sur la plateforme de cinéma virtuel Cuult’.

Claire de Lorgeril

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.