Commando contre une Eglise : L’acte antichrétien de trop ?

Dans la nuit de samedi 3 au dimanche 4 octobre, un commando d’hommes cagoulés a incendié une voiture et l’a précipitée contre la façade de l’église St Pierre Chanel, dans les quartiers populaires de Rillieux-la-Pape, près de Lyon. Ce commando a-t-il commis l’agression de trop, celle qui ouvrirait enfin les yeux et les esprits à l’existence non pas d’un simple sentiment antichrétien en France, mais bien d’une haine farouche ?

Car cette flambée de violence ne vient pas de nulle part. Elle constitue l’aboutissement d’un combat constant contre la religion chrétienne, consubstantiel à une partie de la gauche française, ayant façonné son imaginaire dans le combat contre la religion, au nom d’une raison parfois déifiée dans l’aveuglement d’un excès de Lumières. Cette gauche de plus en plus extrême dans sa vision de la société se nourrit de cette haine. Et pour l’attiser, rien de plus facile que de souffler sur les braises de l’islamisme, comme c’est le cas à Rillieux-la-Pape. Arnaud Lacheret, ancien chef de cabinet du maire de la ville, le souligne justement pour le Figarovox : « que faire quand on est ultra minoritaire et gavé d’idées selon lesquelles il faut combattre ce maire blanc raciste ? Il faut s’attaquer à la religion du blanc, à ce qui la symbolise, et donc tenter d’en faire disparaitre le stigmate dans le quartier populaire. »

Pendant ce temps, on aggrave aussi les choses en refusant de les nommer.N’imaginons pas que le C de l’acronyme DILCRAH signifie Chrétien. Non, la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT « a pour mission de donner une nouvelle impulsion à l’action publique en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT ». C’est d’ailleurs ce dernier point qui semble focaliser son attention à l’heure actuelle, plus que tout autre sujet. On trouve ainsi à la Une de son site un appel à candidature 2020 pour le contrat doctoral Dilcrah « racisme, antisémitisme et LGBT-phobies ». La vie politique est faite des priorités que l’on se fixe…

Pourtant, l’antichristianisme (ou la christianophobie) est un fait. Comme le soulignent justement les chiffres passés de cette même Délégation, depuis 2015, les actes antichrétiens sont plus nombreux en France que les actes antisémites et antimusulmans. En 2019, pour la troisième année consécutive, la religion chrétienne a été la plus attaquée en France, avec 1052 actes antichrétiens avérés. Selon un sondage réalisée pour l’hebdomadaire Le Point la même année, 86% des sondés reconnaissaient une vague de christianophobie en France. Le « commando criminel » de Rillieux-la-Pape constituera-t-il un électrochoc en la matière, par la montée en puissance du phénomène dont il est la preuve ? L’approche des élections présidentielles en France devrait en tout cas inciter le gouvernement à donner des gages en la matière, au lendemain d’un discours sur le séparatisme islamiste ayant tout autant peiné à appeler un chat un chat.

Judikael Hirel

Source : Le Figaro Vox

Cet article est republié à partir de La Sélection du Jour.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.