Comment prendre du temps avec Dieu ?

Si vous parvenez à prendre un moment avec Dieu dans la prière et autour de la bible quotidiennement, vous faites à coup sûr de nombreuses envieuses. car pour beaucoup, ce désir, pourtant sincère, de vivre des temps de recueillement avec Dieu est dur à mettre en pratique. Une réponse à mon problème, docteur ?

Chaque matin, une demie-heure plus tôt, le réveil sonne. Je me lève, m’habille, me maquille. Puis je sirote un café sur le canapé, Bible ouverte. Je prie et me mets à l’écoute de ce que Dieu veut me dire. Les batteries chargées, je m’attaque à ma journée. Cela, chères amies, c’est le concept. Ou alors ce que nous sommes parvenues à vivre une fois en trois mois. La réalité ressemble plutôt à ceci: le réveil sonne, mais hier soir, nous sommes rentrés tard. Allez, petite exception, parce que de l’énergie, je vais en avoir besoin. Oups ! Je me suis rendormie… Passage express à la salle de bain et le café, puis ce sera le boulot. Dans la voiture, un CD de louange.

« Seigneur, je te remets ma journée… Il ne peut pas faire attention, celui-là ? Il n’est pas bien réveillé, ou quoi ? Ah oui, Seigneur, sois avec moi durant ce rendez-vous… Rhoooo ces bouchons. »

Cela vous semble familier ?

Si Jésus en avait besoin…

Nous entendons régulièrement la notion « d’impliquer Dieu dans tout ce que nous faisons ». « Lorsque que vous faites du sport, ‘prenez Dieu’ avec vous ! Lorsque vous êtes au travail, priez à tout moment ! ».

L’idée est bonne. Elle nous invite à être conscientes de la présence de Dieu à tout moment et dans tous les contextes. Mais, soyons honnêtes, elle peut parfois servir de compensation à notre difficulté de prendre du temps de qualité avec Dieu, seule à seul. Pourtant, les bénéfices de ces cœurs à cœurs sont sans pareil. Et l’homme le plus sage que cette terre ait connu l’avait bien compris. « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il (Jésus) se leva et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria » (Mc. 1,35). Jésus était parfait. Il était saint et exemplaire. Pourtant, à plusieurs reprises dans la Bible, nous le voyons se retirer pour prendre du temps avec son Père.

Si Jésus en avait besoin, comment pouvons- nous imaginer réussir à affronter nos journées et être fructueuses dans ce que nous faisons sans passer un peu de temps dans la présence de Dieu ? Plutôt que de rejeter la faute sur le quotidien, la fatigue et toutes ces autres bonnes raisons, franchissons la première étape pour progresser dans ce domaine: celle de nous responsabiliser et d’admettre notre besoin profond d’intimité avec Dieu.

Frais et dispo

Le principe de ces temps de recueillement ou de « tête-à-tête » est simple: se déconnecter pour mieux se connecter. Ne rien faire d’autre que de se centrer sur Dieu. Et c’est probablement là que se trouve le défi le plus important, encore plus que de réussir à mettre du temps à part: réussir à s’arrêter. C’est comme freiner brusquement à vélo en pleine descente. Ce n’est pas toujours très agréable. Nous aimons être sur notre lancée, avancer dans ce que nous avons à faire. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir une pause bienvenue dans la journée, comme lorsque les enfants font la sieste, mais de ressentir une immense difficulté à la prendre pour un temps de recueillement, préférant passer l’aspirateur ?

Et si c’était surtout une question de discipline ?

Pour terminer, il y a une notion avec laquelle nous devrons peut-être nous réconcilier: celle de discipline. Pas très populaire, n’est-ce pas ? Une coach sportive disait: « Tout ce dont vous avez besoin, c’est de discipline. Les résultats suivront ». Nous le concevons sans difficulté pour le domaine du sport. Pourquoi ne pas l’appliquer à d’autres domaines, comme celui- ci ? Nous imposer une discipline, en d’autres termes, une habitude, une méthode, est ce qui nous permettra de tenir sur la durée.

Natacha Horton
Retrouvez plus d’articles sur SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.