Le congrès du Mexique a dit « Non » à la proposition de loi sur le mariage homosexuel

Par une large majorité, la commission des questions constitutionnelles de la Chambre des députés mexicaines a rejeté le 9 novembre 2016 la proposition du Président du Mexique, Enrique Peña Nieto, de modifier la Constitution pour permettre d’appliquer dans tout le pays, ce que l’on appelle à tort le «mariage» gay.

Par un vote de 19 contre, 7 pour et 1 abstention, la proposition du président a été rejetée dans l’après-midi. Avec cette décision, le projet est complètement éliminé et n’ira pas à la session plénière de la Chambre des représentants ou du Sénat.Le président mexicain avait annoncé le 17 mai de cette année, qu’il proposerait la légalisation du mariage gay à tout le pays, et qu’il favoriserait par un amendement au Code civil fédéral, l’adoption pour les couples homosexuels.

Ces annonces du président Peña Nieto ont eu pour conséquence un rejet généralisé de la population, de son groupe politique, le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI). Il a subi un revers lors des élections des gouverneurs en Juin, les responsables des associations pour la défense de la famille y ont vu un « vote sanction ».

En Septembre de cette année, des manifestations nationales pour la défense de la famille ont mobilisé environ un million et un demi de mexicains. Ils ont manifesté pour le rejet du mariage homosexuel, de l’idéologie du genre et de l’endoctrinement à ces thèses des enfants dans les écoles.

Ce collectif national pour la défense de la famille a fait une proposition présentée en Février 2016 par le Conseil mexicain pour la famille (ConFamilia) devant le Sénat, accompagné de 240 000 signatures. La proposition vise à rendre explicite dans la Constitution du Mexique que le mariage est constitué d’un homme et d’une femme.

Le 9 Novembre, Carlos Ramirez, porte-parole du collectif national pour la famille, a déclaré qu’ont voté contre l’initiative de Peña Nieto, les députés de son propre parti (le PRI), rejoignant les députés du Parti d’action nationale (PAN) et du Parti social Encuentro (PSE).

« Aujourd’hui, le Mexique a fait un pas dans la défense de la famille.»

A t-il dit, encourageant chacun à célébrer cette avancée dans les réseaux sociaux, avec les hashtags #FamiliaAlFrente et #FrenteNacionalXlaFamilia.

Paul Calzada

Source : Evangelistic Impact & CNA 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.