COP26 : Pour le pape François, l’engagement de tous est nécessaire face au changement climatique

Le pape François n’a pas pu être présent à la COP26 qui se déroule du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow. Il a toutefois transmis un message aux participants de la conférence lu par le cardinal Pietro Parolin dans lequel il appelle à passer à l’action. 

François a fait de l’écologie un des sujets phare de son pontificat, au nom de la protection de la planète, notre « maison commune ».  N’ayant pas pu se rendre à la Cop26 à Glasgow qui a débuté dimanche et se conclura le 12 novembre prochain, il a envoyé un message le 2 novembre, lu par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège.

Par son intermédiaire, le pontife argentin s’est donc adressé aux participants de la COP26 en mettant l’accent sur la « mission vitale » de ce rassemblement qui est « de démontrer à l’ensemble de la communauté internationale qu’il existe réellement une volonté politique de consacrer – avec honnêteté, responsabilité et courage – davantage de ressources humaines, financières et technologiques à l’atténuation des effets négatifs du changement climatique et aider les nations les plus pauvres et les plus vulnérables les plus touchées par celui-ci ».

Un défi à relever ensemble

Une « tâche » qui doit être entreprise au milieu d’une pandémie ce qui, rappelle François, n’est pas sans défi. Le pape est toutefois formel, « nous devons tous jouer un rôle » pour le relever, ce qui appelle « une profonde solidarité et une coopération fraternelle entre les peuples du monde ». Dans son message, François met l’accent sur les actions que doivent prendre les dirigeants politiques « de toute urgence » tout en insistant sur la solidarité, un monde à « construire ensemble ». Un défi culturel qui « appelle l’engagement de tous, en particulier des pays qui disposent de plus de moyens ».

Comparant les conséquences de « la pandémie de Covid-19″et « du phénomène du changement climatique » à celles résultant d’un « conflit mondial », il a appelé « la communauté internationale dans son ensemble » à se donner comme priorité « la mise en œuvre d’actions collégiales, solidaires et prévoyantes ».

« Nous avons besoin à la fois d’espoir et de courage » a martelé le pontife affirmant que « l’humanité possède les moyens d’opérer ce changement, qui appelle une véritable conversion, tant individuelle que communautaire, et une volonté décisive de s’engager dans cette voie ».

Il a également souligné l’attention particulière qui doit être portée « aux personnes les plus vulnérables, à l’égard desquelles existe une ‘dette écologique’ croissante liée aux déséquilibres commerciaux aux répercussions environnementales ».

Le temps presse

Sa conclusion est sans appel, face aux conséquences du changement climatique qui fait souffrir « trop de nos frères et sœurs », le temps presse. « Cela ne peut continuer ! », « il est maintenant temps d’agir, d’urgence, avec courage et responsabilité » a-t-il poursuivi.

« La vie d’innombrables personnes, en particulier les plus vulnérables, en a subi des effets de plus en plus fréquents et dévastateurs. Dans le même temps, on se rend compte qu’il s’agit aussi de la crise des droits de l’enfant et que, dans un avenir proche, les migrants environnementaux seront plus nombreux que les réfugiés des guerres et des conflits. Il est maintenant temps d’agir, d’urgence, avec courage et responsabilité. Notamment, pour préparer un avenir dans lequel notre famille humaine sera en mesure de prendre soin d’elle-même et de l’environnement naturel. »

François a fini son message en affirmant accompagner les participants de la COP26 de ses prières.

« J’avais espéré être avec vous en personne, mais ce n’était pas possible. Je vous accompagne cependant de mes prières alors que vous prenez ces décisions importantes. »

Dans un message commun publié mardi 7 septembre, le pape François aux côtés du patriarche Bartholomeos 1er et de Justin Welby, archevêque de Cantorbéry avait déjà lancé un appel à agir pour le climat. Les trois représentants religieux avaient déclaré que « prendre soin de la création de Dieu est une mission spirituelle ».

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Giulio Napolitano / Shutterstock.com

Article initialement publié en novembre 2021.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.