COP26 : Utiliser la nature pour résoudre le réchauffement climatique ?

Ces derniers jours, une dizaine de membres d’A Rocha France, association chrétienne qui s’engage pour l’environnement, nous font vivre un peu de leur expérience depuis la COP26.

A la COP26 à Glasgow, A Rocha promeut entres autres les « Solutions Fondées sur la Nature » pour adresser le défi du réchauffement climatique. Au Ghana, A Rocha protège et étudie de vastes éco-systèmes et forêts qui permettent de stocker naturellement du carbone et d’approvisionner en eau une large population.

Face aux conséquences dramatiques reconnues des émissions de gaz à effet de serre (GES), la COP26 veut mobiliser les pays à prendre des engagements forts. Un des engagements est d’atteindre un seuil de « zéro émission nette » de gaz à effet de serre (GES) pour 2050. C’est dans cette optique que A Rocha International prend position à cette COP26 pour influencer les décisions qui seront prises par les différents gouvernements.

En plus de diminuer les émissions de GES et de respecter leurs promesses de financement pour le climat, A Rocha demande aux gouvernements de travailler en collaboration avec la nature, notamment par l’utilisation de ce qu’on appelle les « Solutions Fondées sur la Nature ».

Ces « Solutions Fondées sur la Nature » représentent l’ensemble des solutions qui s’appuient sur l’ingéniosité qui existe dans la nature et qui agit en faveur du bien-être de celle-ci, humains y compris.

Mardi soir, nous avons eu l’opportunité de rassembler tous les membres d’A Rocha international présents à la COP 26 autour d’un grand repas de famille. C’est alors que nous avons pu rencontrer Seth Appiah-Kubi, Directeur de A Rocha Ghana et manger aux côtés de Daryl Bosu, Directeur national Adjoint, qui travaille pour protéger la forêt d’Atewa depuis 15 ans maintenant ! Cette forêt a une très grande valeur !

Elle abrite une biodiversité exceptionnelle et, lorsqu’elle n’est pas polluée par l’industrie, permet l’approvisionnement de 1,5 million de personnes en eau de très bonne qualité ! Pour cela, les arbres récupèrent l’eau de pluie par la canopée, qui est ensuite stockée dans le sol et donne naissance à trois grandes rivières.

Chaque arbre de cette forêt va également absorber et stocker du dioxyde de carbone tout au long de sa vie. Et ce ne sont que 2 exemples de Solutions fondées sur la nature pour lutter contre l’appauvrissement de la ressource en eau et le réchauffement climatique parmi tant d’autres, qui sont autant d’indicateurs de combien « la nature est bien faite ».

En tant que chrétiens, nous savons qui est à l’origine de cette ingéniosité ! « Dieu regarda tout ce qu’il avait fait, et il constata que c’était très bon » (Gen 1:31).

A l’échelle de notre vie quotidienne comme à celle de décisions gouvernementales, nous pouvons nous émerveiller des belles et nombreuses interactions entre les différentes espèces et de comment Dieu avait prévu de prendre soin de Sa création et de nous dès le commencement.

Profitons pleinement de la sagesse qu’il nous enseigne au travers de sa très bonne création pour améliorer notre gestion de ce grand jardin et réduire l’impact négatif que nous avons sur lui et les êtres qui y vivent.

Manon Palminteri, Service civique & Ambassadrice A Rocha France

Retrouvez les articles publiés par les ambassadeurs d’A Rocha à l’occasion de la COP26 :

Perspectives sur le retour des Etats-Unis à la COP26 avec Lowell Bliss, évangélique américain
Participer à la COP26, un engagement citoyen et chrétien
Unité religieuse face au changement climatique
Parler du réchauffement climatique, que peut-on en dire ?

Article initialement publié en novembre 2021.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.