Corée du Nord : Déclarations de paix historiques et libération de 3 prisonniers américains chrétiens

Il y a seulement quelques mois, le monde redoutait l’escalade de violence après les déclarations du président américain et du leader nord-coréen. Nous assistons finalement aujourd’hui à un tournant inattendu de l’histoire récente de la péninsule coréenne.

On parle bien de « rebondissement spectaculaire » pour le pays le plus fermé du monde, et le conflit le plus épineux de la planète. Kim Jong-Un, le « chef suprême » nord-coréen enchaîne les gestes d’apaisement. Après avoir signé la déclaration conjointe de paix, prospérité et unification de la péninsule coréenne, le leader nord-coréen s’est engagé à démanteler son site d’essais nucléaires avant sa rencontre avec le président américain Donald Trump.

« Il n’y aura plus de guerre dans la péninsule coréenne et une nouvelle ère de paix a commencé. »

Voilà ce qu’affirme le préambule de la déclaration conjointe de paix, prospérité et unification de la péninsule coréenne, du 27 avril 2018, co-signé par Kim Jong-Un et le président sud-coréen Moon Jae, qui se sont exprimés tour à tour devant les caméras.

« Nous ne pouvons être séparés, nous sommes une nation. Quand nous nous sommes rencontrés, nous avons réalisé que nous ne pouvions être dissociés. Nous sommes une nation. »
Kim Jong-Un – « Leader suprême » nord-coréen

« Il n’y aura plus de guerre coréenne, une nouvelle ère de paix commence. Nous avons tant souffert, mais désormais, nous nous tenons ensemble. »
Moon Jae – Président sud-coréen

Ces déclarations historiques représentent un espoir sans précédent pour la péninsule coréenne, et pour les chrétiens nord-coréens, persécutés, emprisonnés, placés en camp de travail, dans un pays où seul le culte du leader est autorisé.

Jeudi 10 mai, la libération des trois chrétiens américains emprisonnés en Corée du Nord, pour lesquels nous vous invitions à prier en mars dernier, n’a pu qu’encourager les chrétiens du monde entier à poursuivre leurs efforts en priant pour la situation nord-coréenne, et pour les centaines de milliers de personnes qui constituent l’Église souterraine de Corée du Nord.

Kim Dong Chul, Kim Hak-song, Kim Sang Duk sont désormais libres.

« Nous remercions Dieu, et toutes nos familles et amis qui ont prié pour nous et pour notre retour, que Dieu bénisse l’Amérique, la plus grande nation du monde. »

Kim Sang Duk, également connu sous le nom de Tony Kim, avait été arrêté en avril dernier lors d’une brève période d’enseignement à l’Université des Sciences et Technologies de Pyongyang (PUST) , la seule université privée de la capitale nord-coréenne. il était accusé d’avoir tenté de renverser le gouvernement nord-coréen.

Kim Hak-song, pasteur évangélique affilié à l’Oriental Mission Church de Los Angeles, travaillait aussi à la PUST quand il a été arrêté le 7 mai 2017.

Kim Dong Chul, missionnaire américano-coréen, avait quant à lui été arrêté en octobre 2015 pour espionnage.

Lors de leur libération, Donald Trump a salué le geste de Pyongyang.

« Nous apprécions qu’il les ait laissés partir avant notre rencontre. Il était convenu que nous serions en mesure de revenir avec ces 3 personnes formidables après la réunion. C’est un geste de les avoir libérés avant. »

Partager cette video sur Facebook

La rédaction

Prions pour la paix de la péninsule coréenne.
Prions pour la sécurité des centaines de milliers de chrétiens nord-coréens.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?