Corne de l’Afrique : Augmentation de la violence faite aux femmes et aux filles à cause de la sécheresse extrême

L’International Rescue Committee appelle « tous les dirigeants mondiaux à augmenter le financement pour intensifier la réponse à la sécheresse ».

L’International Rescue Committee (IRC), organisation fondée en 1933 à l’appel d’Albert Einstein, affirme que la sécheresse dans la Corne de l’Afrique entraîne une augmentation de la violence à l’égard des femmes et des filles.

Après quatre saisons des pluies ratées, la sécheresse est extrême en Afrique de l’Est, qui plus est conjuguée au ralentissement économique lié à la pandémie de Covid-19. En conséquence, les femmes, qui sont chargées de trouver de la nourriture et de l’eau pour leur famille, s’éloignent de chez elles pour chercher des ressources. Elles se trouvent alors dans des territoires inconnus qui présentent des risques élevés.

Afin de pouvoir migrer à la recherche de nourriture, les enfants abandonnent l’école, ce qui augmente l’exposition des filles aux auteurs de violence. Un enseignant de la région somalienne de l’Éthiopie a signalé que le nombre d’inscriptions à l’école avait chuté de 300 à 20 en raison de la sécheresse.

Dans le camp de réfugiés également, cette violence s’accroît. A Hagadera au Kenya, le nombre de femmes et de filles signalant des cas de violence a presque doublé, passant de 198 en 2019 à 389 en 2021. Or on le sait, ce nombre est largement sous-estimé, par crainte de stigmatisation.

L’IRC appelle « tous les dirigeants mondiaux à augmenter le financement pour intensifier la réponse à la sécheresse ainsi que les services de protection pour les femmes et les filles de la région, en particulier des services tels que le soutien psychosocial et la programmation des moyens de subsistance ».

M.C.

Crédit image : Shutterstock.com / Martchan

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.