Coup d’État au Soudan : « Une très mauvaise nouvelle » pour la minorité chrétienne

« C’est en fait une très mauvaise nouvelle en ce qui concerne la minorité chrétienne au Soudan, car il semble que cela pourrait ouvrir la voie à un retour au type de persécution qui a eu lieu auparavant. »

Hier, à Khartoum, le Premier ministre du gouvernement civil soudanais, Abdallah Hamdok, a été arrêté par l’armée soudanaise qui a pris le pouvoir. Le général Abdel Fattah al Burhan, qui partageait le pouvoir avec lui, a annoncé la fin de l’instance de transition. L’État d’urgence a été décrété au Soudan.

Les jeunes soudanais n’ont pas été convaincus par la promesse faite par l’officier, à savoir rendre le pouvoir à un gouvernement civil lors des prochaines élections de 2023. Des manifestations contre ce coup d’État militaire ont eu lieu dans les rues de Khartoum et d’Omdurman. On déplore 7 morts et plus de 140 blessés selon un responsable du ministère de la Santé.

Les Forces pour la liberté et le changement ont appelé à la désobéissance civile pour « renverser les militaires ». De son côté, le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok, placé en résidence surveillée, refuse de soutenir le coup d’État militaire. Il appelle à descendre dans les rues pour “défendre la révolution” pacifiquement.

L’organisation de défense des chrétiens persécutés Release International déplore une « nouvelle menace sur la liberté religieuse ». Son président prévient qu’une « fenêtre d’opportunité vers la liberté religieuse au Soudan pourrait être sur le point de se fermer ».

Pour Andrew Boyd, de la même organisation, « c’est en fait une très mauvaise nouvelle en ce qui concerne la minorité chrétienne au Soudan, car il semble que cela pourrait ouvrir la voie à un retour au type de persécution qui a eu lieu auparavant ».

« Nous devons garder de l’espoir dans notre cœur pour eux parce que vous ne pouvez pas prier sans la foi… Nous sommes avec eux, nous les soutenons et nous parlons pour eux. Il y a un mandat biblique pour parler pour les pauvres et les nécessiteux, pour parler pour les persécutés. »

Sur Twitter, Emmanuel Macron a affirmé que « la France condamne avec la plus grande fermeté la tentative de coup d’État au Soudan ».

« La France condamne avec la plus grande fermeté la tentative de coup d’État au Soudan. J’exprime notre soutien au gouvernement de transition soudanais et appelle à la libération immédiate et au respect de l’intégrité du Premier ministre et des dirigeants civils. »

M.C.

Crédit image : geogif / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.