Covid-19 : Qu’est-ce qui change pour les Églises à partir du 9 juin ?

Ce mercredi 9 juin marque une nouvelle étape dans le plan de déconfinement prévu par le gouvernement. Dans ce contexte, les règles appliquées jusqu’à présent dans les Églises sont également amenées à changer. 

Les Français retrouvent peu à peu le chemin d’une vie « normale » ou plutôt, « avant-Covid »en ce mercredi 9 juin. À cette occasion, le Conseil national des églises de France (CNEF), qui s’est rapproché du Bureau central des cultes du Ministère de l’Intérieur afin d’obtenir des précisions, propose un point d’étape sur ce que cela signifie pour les lieux de culte.

Le premier point concerne les placements dans les lieux de culte. À compter d’aujourd’hui, seul un emplacement sur deux devra être inoccupé entre les membres de différents foyers. C’est ce placement qui déterminera à présent la jauge d’accueil maximale des églises.

Le couvre-feu est dorénavant instauré à 23 heures tandis que les cérémonies funéraires pourront recevoir 75 personnes. En ce qui concerne les cérémonies cultuelles dans des ERP pouvant accueillir les cérémonies cultuelles, le CNEF indique que « le refus de l’exercice public d’un culte dans un lieu autre qu’un établissement de type V pourrait constituer une atteinte disproportionnée à la liberté de culte, sous réserve de l’appréciation que pourrait en faire le juge administratif ».

Quant aux cérémonies sur la voie publique ou dans l’espace public, « les personnes doivent être assises et non débout » indique l’organisation évangélique qui ajoute que « les rassemblements debout dans l’espace public sont limités à 10 personnes ». Le CNEF préconise également dans ce cadre de « prendre attache auprès des services de préfecture compétents en cas d’organisation de cérémonies en plein air de manière à expliquer la démarche ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.