Criminalité et corruption, au Mexique des chrétiens s’élèvent contre la violence

Selon une étude de 2015, 43 des 50 villes les plus dangereuses du monde se trouvent en Amérique centrale et Amérique du Sud, notamment au Brésil, au Vénézuela, au Mexique, au Salvador et au Honduras.

Un tiers des meurtres ont lieu dans cette région du monde. Le contexte de crime organisé, l’influence des cartels de la drogue, la corruption dans toutes les sphères de la société jusqu’aux plus hauts sommets des états, génèrent une insécurité et une violence dramatique. On connait les effets dévastateurs des politiques engagées au Vénézuela, qui est actuellement au bord du gouffre. Les populations peinent à nourrir leurs enfants en raison d’une inflation de 1000%.

Le Mexique est un pays particulièrement touché par les violences liées aux trafics de drogue. 69% des habitants se déclarent pourtant comme catholiques, et 19% comme protestants. Les tristement célèbres villes frontalières de Tijuana, Ciudad Juárez et Matamaros sont des haut-lieux du trafic de drogue.

Un pasteur du nord de Ciudad Juárez témoigne :

« Chacun à l’église a été victime du cartel, ou quelqu’un de sa famille, ou de leur connaissance, un ami, un cousin […] Si quelqu’un est kidnappé ou blessé, personne n’en parlera directement dans l’église par crainte que les cartels l’apprennent. Le pasteur dira seulement, ‘Nous avons besoin de prier pour cette famille qui passe par des moments difficiles’. »

Mais au coeur de cette violence,  2 réseaux chrétiens ont choisi de combattre la violence par la mise en oeuvre d’actions empreintes de valeurs chrétiennes. Ils innovent pour faire évoluer les lois, former, responsabiliser, éduquer et évangéliser. Ils agissent dans la société civile pour faire reculer la violence dans leurs communautés.

Ces chrétiens prennent de grands risques en s’exposant physiquement dans les rues, mais aussi médiatiquement.

  • Les Anges Messagers sont basés à Ciudad Juárez et sont spécialisés dans les performances artistiques de rues sur les scènes de crimes. Ils entendent dénoncer les cartels, la criminalité et la violence.
  • Le Mouvement pour la Paix avec Justice et Dignité fait des représentations pour dénoncer l’impunité et la responsabilité du gouvernement. Son fondateur est un célèbre poète mexicain catholique, Javier Sicilia. Il a fondé cette organisation en 2011, après que son fils et 6 de ses amis aient été tués par le cartel. Il a abandonné la poésie en 2013 et a choisi d’utiliser sa notoriété pour alimenter le débat public autour de la législation et de l’impunité, et pour faire connaître la situation à travers le monde.

    « Mon intention était simplement de signaler l’horreur des crimes commis ainsi que la réaction fautive du gouvernement […] Ce fut une grande surprise de voir la réponse nationale. En tant que catholique, je pense beaucoup à la grâce, et c’était une arrivée surprenante de la grâce de Dieu… C’était comme la réponse à ma douleur. »

Partager cette video sur Facebook

H.L.

Source : World Watch Monitor

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.