Crise en Ukraine : « Nous n’avons pas peur car Dieu est avec nous »

Interrogé par l’agence d’information catholique italienne SIR, le père Sergio Palamarchuk, curé de la paroisse de Lysycansk, un village situé à quelques kilomètres de la zone de conflit en Ukraine témoigne de la situation difficile de son pays et affirme que les chrétiens ont de l’espoir. 

Alors que les tensions à la frontière ukrainienne sont de plus en plus vives et que l’Occident s’attend à une invasion imminente de la Russie, le père Sergio Palamarchuk, curé de la paroisse de Lyssytchansk, dans la région de Louhansk située à quelques kilomètres de la ligne de conflit, s’est confié à l’agence d’information catholique italienne SIR.

Le curé explique que les habitants de la région qui vivent « depuis longtemps dans cette situation de guerre » sont « habitués à la menace des armes ».

« En tant que chrétiens, nous n’avons pas peur parce que Dieu est avec nous et nous prions Dieu chaque jour, à chaque liturgie, pour maintenir la paix », rapporte le prêtre. Pourtant, il ajoute que d’un « point de vue humain », ils sont inquiets car ils sont « dans une situation difficile ». « C’est difficile de comprendre ce qui se passe, c’est difficile de savoir si et surtout quand les armes vont nous atteindre », poursuit-il.

Il poursuit en évoquant les « bruits d’armes » et les « bombardements » autour de Lyssytchansk. Bien qu’il précise qu’il n’y a pas de « véritable plan d’évacuation » prévu en cas d’attaque, « les gens se sont organisés et ils savent quoi faire et où aller ».

« Nous savons aussi où vivent les personnes âgées et les personnes qui ont des problèmes de santé », ajoute le curé qui affirme être « personnellement équipe pour emmener 10 personnes en cas de danger ».

Selon le père Sergio Palamarchuk, « quand la guerre a commencé en 2014, beaucoup sont partis mais aujourd’hui presque tous sont revenus ». Dans sa ville, la vie de la paroisse continue et il indique que les églises sont devenus des points de référence pour la population.

Il révèle également que les chrétiens  sont malgré tout remplis d’espoir grâce à Dieu. Il ajoute espérer aussi que la diplomatie internationale sera efficace.

« Nous avons de l’espoir. Nous avons espoir dans la force de Dieu qui est avec nous. Et nous avons espoir dans la force de la diplomatie internationale. Nous savons que de nombreux chefs d’État, de nombreux ministres et experts en diplomatie travaillent pour nous, pour la paix. »

Du côté de la Russie, Vladimir Poutine a reconnu lundi l’indépendance des régions séparatistes pro-russes de l’est de l’Ukraine. Une déclaration qui a suscité de vives réactions de la part de ses homologues étrangers.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé mardi ce mouvement du président russe comme « une nouvelle invasion » servant de « prétexte à une offensive d’envergure ».

« En niant la légitimité de l’Ukraine en tant qu’Etat et en présentant son existence même comme une menace à la Russie, Poutine établit un prétexte pour une offensive d’envergure », a déclaré Boris Johnson au Parlement, annonçant des sanctions contre la Russie.

Emmanuel Macron a lui écrit sur Twitter qu’en agissant de la sorte, « la Russie viole ses engagements et porte atteinte à la souveraineté de l’Ukraine ». « Je condamne cette décision », a encore écrit le président français qui rapporte avoir demandé « une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies et des sanctions européennes ».

Tandis que le chancelier allemand, Olaf Scholz, a appelé mardi à des efforts diplomatiques entre Occidentaux et la Russie « pour éviter une catastrophe ».

« Il est important, en plus des premières sanctions, d’éviter une nouvelle escalade et donc une catastrophe », a assuré le dirigeant lors d’une conférence de presse. « C’est l’objectif de tous nos efforts diplomatiques », a-t-il ajouté soulignant que « 80 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, une guerre menace l’Europe de l’Est ».

Camille Westphal Perrier (avec AFP)

Crédit image : Shutterstock.com / ​Anastasiia Rodion

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.