Dans la vie, il y a 2 types de parents : les parents parfaits, et les autres… Je fais partie des autres

Dans la vie, il y a 2 types de parents : les parents parfaits, et les autres. Je fais partie des autres. Si, comme moi, vous faites partie « des autres », vous avez probablement vécu ce genre de situation. 

Imaginez… Ou plutôt, rappelez-vous… Un vendredi matin. Le réveil sonne. Vous vous dites, allez, 5 minutes de sommeil en plus. Mais finalement, vous vous réveillez en sursaut une demie heure plus tard. Vite, lever les enfants. Vite, les nourrir un minimum. Quelques madeleines feront l’affaire. Un coup de lingettes. Un brossage de dents express. Habillage tout aussi rapide. Tout le monde dans son siège-auto, direction l’école. Vous arrivez à l’heure. Jusque là, vous êtes plutôt fier de vous. Vous ne faites pas encore attention aux chaussettes dépareillées, au cartable de l’aîné oublié, à votre coiffure plus qu’approximative. Vous êtes à l’heure ! Vous l’avez fait !

Le hall de la maternelle est à vous. Et sans aucune raison apparente, votre plus jeune s’est mis en tête de sortir de sa prison, ou plutôt, de sa poussette. Hurlements, pleurs, tortillements, coups de pieds… Mais pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi là ? Et puis vous réalisez. Les chaussettes dépareillées, le cartable oublié, la coiffure approximative…

Et là, en face de vous, le parent parfait. Vous savez, celui qui est toujours impeccable, qui arrive à tout concilier. Ce qui est pratique, c’est que le parent parfait a des enfants parfaits. Ils sont bien alignés, main dans la main, silencieux, les barrettes assorties aux chaussures. Ils tiennent leur goûter dans la main : des pruneaux et des figues séchées. Le contraste est déprimant. Mais, probablement remplie de bonnes pensées, le parent parfait s’approche de vous et vous glisse à l’oreille : « Courage, vous allez y arriver ! ». Et cette phrase, cette phrase précise, ce regard, tout ça va vous abattre pour la journée.

Je pourrais vous raconter l’épisode des courses du samedi matin, celui de la salle d’attente du docteur, celui des vestiaires de la piscine municipale, ou encore le repas de famille interminable, mais je préfère vous dire que, oui, on peut s’en sortir !

Au fond de nous, nous avons tendance à écouter la voix de la condamnation. La peur d’être un mauvais parent, incapable, qui va nuire à ses enfants. À cause de nos difficultés, nous nous collons la fameuse étiquette de « pire parent du monde ». On confond situation compliquée et échec parental. Colère, découragement, alternance de victoires et d’échecs, nous vivons des montagnes-russes émotionnelles. C’est le moment de se rappeler que Dieu a tout prévu :

Confie-toi en l’Éternel de tout ton coeur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans toutes tes voies, et Il aplanira tes sentiers.
Proverbes 3:5-6

Ne nous soucions pas du regard des autres. Marchons dans la foi et menons de notre mieux notre vie de parents. Anne a offert son fils Samuel au service de Dieu, dans le temple. La mère de Moïse l’a placé dans un panier au milieu d’un fleuve impétueux. Tu crois que personne ne les a jugées ? Ne craignons pas le regard des autres. Écoutons les directions de Dieu, et restons confiant. Parce qu’Il nous aime.

La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte.
1 Jean 4:18

L’amour. Notre parentalité a besoin de l’amour de Dieu, de sa grâce, de son pardon. Oui, nous nous trompons. Parfois même nous répétons les mêmes erreurs, nous tombons dans les mêmes travers. Mais Dieu a aussi pardonné tout cela à la croix. Alors, demandons pardon à Dieu. Mais demandons également pardon à nos enfants. Ne cachons pas nos difficultés. Reconnaissons quand nous nous sommes trompés.

Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.
Ephésiens 4:32

Aujourd’hui, soyez encouragé. Des combats, il y en aura encore. Des difficultés, également. Mais, dégagez-vous du regard des autres, et même de votre propre regard, et tournez-vous vers le regard de Dieu. Sachez que vous semez, dans le coeur de vos enfants, des graines qui germeront en temps voulu.

La rédaction

Librement inspiré de Cross Walk

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?