Dans les écoles chinoises, la propagande incite les enfants à dénoncer leurs parents chrétiens

« Si ta mère va à l’église et croit en Dieu, elle ne veut plus de toi comme son enfant. »

Xie Jiao. C’est par ce terme que le Parti Communiste Chinois désigne les groupes religieux qui ne sont pas sous leur contrôle. Les Xie Jiao sont évidemment interdits et passibles de lourdes peines. Depuis la nouvelle réglementation sur les affaires religieuses, les écoles ont adopté des mesures.

C’est à la suite d’une douloureuse situation familiale qu’une mère a découvert dans le manuel scolaire Moralité et Société de son fils la propagande du Parti. Le manuel apprend aux élèves comment résister à ces groupes. L’examen de fin d’école primaire comporte même des questions sur les Xie Jiao.

« Les écoles primaires endoctrinent les enfants pour qu’ils détestent la religion. Dans le cadre des programmes, on enseigne aux jeunes dans les écoles que croire en Dieu est anormal ; les enseignants les encouragent à signaler leurs parents religieux. »

Le fils découvre que la mère a un tract chrétien. Il lui demande de le déchirer, lui rappelant que les chrétiens sont des Xie Jiao. Il est même inquiet, car son enseignant lui a expliqué que ces personnes peuvent s’immoler par le feu.

« Mon professeur dit que le christianisme est un Xie Jiao . Si vous y croyez, vous quitterez la maison sans prendre soin de moi. Vous pourriez aussi vous immoler par le feu. »

Le temps passe, la mère cache systématiquement tout ce qui a à faire avec sa foi. Mais un jour, son fils découvre un nouveau tract dans le sac de sa mère. Il plonge alors dans une sombre colère, saisit un couteau et transperce violemment le sac à plusieurs reprises, tout en rappelant qu’elle ne doit plus croire au christianisme. La mère, choquée par une telle agressivité, raconte à Bitter Winter :

« Avant de commencer l’école, j’ai parlé à mon enfant de la création de Dieu et il y a cru. Mais après avoir été enseigné à l’école, mon enfant est devenu une personne différente. Dans la Chine athée, ces enfants purs et innocents ont appris à haïr Dieu. »

La magazine rapporte ensuite les faits qui se sont déroulés dans une autre école primaire, dans la province du Henan. Là-bas, le chef d’établissement apprend aux enfants à s’opposer à la religion. La propagande chinoise place également les enfants face à la crainte de l’abandon.

« Si ta mère va à l’église et croit en Dieu, elle ne veut plus de toi comme son enfant. »

Un film de propagande présente les croyants comme des monstres noirs qui ensorcellent les gens et incite à la dénonciation des ces personnes à la police.

En réaction à cette propagande, un écolier mettait en garde ses parents.

« Cela mène à une impasse. Si vous assistez à des rassemblements, vous serez arrêtés. »

C’est en mars dernier que Xi Jinping a demandé aux enseignants de lutter contre les « idées erronées » et de promouvoir l’idéologie du Parti. Selon lui, les enseignants se doivent de « former de futures générations bien préparées à rejoindre la cause socialiste ».

Selon Léo Kloeckner, doctorant contractuel à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, pour les autorités chinoises, il est nécessaire de maintenir le « contrôle idéologique pour la pérennité du régime socialiste ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?