Déconfinement : Les « points de vigilance » des protestants pour « le jour d’après »

La Fédération Protestante de France a abordé avec le président Macron ses « points de vigilance » lors de la visioconférence qui a réunit tous les responsables religieux.

Mardi 21 avril, s’est tenue une visioconférence qui réunissait aux côtés du président de la République tous les responsables religieux du pays. La Fédération Protestante de France a souhaité aborder des « points de vigilance » qu’elle a dévoilé dans un communiqué.

« A l’occasion du deuxième entretien téléphonique d’Emmanuel Macron avec les responsables des six Cultes en France organisé mardi 21 avril à 17H00 concernant la crise du COVID-19, la Fédération protestante France (FPF) souhaite aborder trois points de vigilance avec le chef de l’Etat.
– Elle déposera ce jour à l’Elysée son plaidoyer en faveur d’une transformation écologique, solidaire et démocratique de la France. Estimant qu’un retour au statu quo aggraverait les dérèglements climatiques, la destruction de la biodiversité et les inégalités sociales, la Fédération protestante de France y plaide pour que, le jour d’après, signe un changement civilisationnel et l’invention d’un paradigme nouveau. Elle souhaite interpeller le Président de la République sur cette extrême urgence.
– Le pasteur François Clavairoly, président de la FPF évoquera également la vive préoccupation du protestantisme français en lien avec la DIHAL, les associations de défense et l’APATZI (Association protestante des Amis des Tziganes) concernant les gens du voyage et notamment des évangéliques tziganes, membres de la FPF, afin qu’ils ne soient pas l’objet de mesures discriminatoires supplémentaires à l’occasion de cette pandémie et que l’administration, lors du déconfinement, les considère comme tous citoyens pour ce qui concerne les tests, l’accès aux soins, le dépistage et l’organisation dans le respect des règles imposées de rassemblements et de déplacements.
– Enfin, la solitude dans laquelle sont plongées les personnes âgées avec l’impossibilité d’accompagnement des familles de leurs anciens dans leur fin de vie est une situation alarmante dont témoignent notamment les œuvres et EHPAD protestants : « quel aménagement des mesures est envisagé pour un accompagnement digne des générations précédentes ? » sera encore une question posée au Président de la République.
La Fédération protestante de France se réjouit par ailleurs que la demande faite lors du premier entretien d’un numéro vert d’écoute spirituelle des Cultes, soutenu par l’Elysée et le Ministère de l’Intérieur ait pu voir le jour et rencontre aujourd’hui un franc succès, témoignage d’un besoin important des plus vulnérables et des plus isolés dans la société face à cette crise. »

Selon François Clavairoly, président de la Fédération protestante, « nous vivons un temps de crise grave ».

« Nous pressentons aussi combien ce temps d’épreuve et de remise en cause de nos pratiques et de nos habitudes peut être un encouragement à inventer pour demain de nouvelles formes de liens entre personnes, de nouvelles solidarités, de nouvelles façons d’être et de vivre en Eglise, de nouveaux modes de fraternité. »

La réouverture des lieux de culte pourrait avoir lieu aux alentours de la mi-juin, avant d’ajouter qu’un plan préparé par le gouvernement donnerait des détails ultérieurement.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.