Découverte archéologique « rare » : Des preuves de la conquête de Jérusalem par Babylone confirment le récit biblique

Des archéologues viennent de mettre au jour un gisement qui prouve la conquête de Jérusalem par Babylone au 6ème siècle avant Jésus.

L’Université de Charlotte en Caroline du Nord organise des fouilles à Jérusalem depuis 2006. Les découvertes faites cet été sont d’une grande valeur historique. Il s’agit de « preuves évidentes de la conquête babylonienne de la ville », six siècles avant Jésus.

Le projet est co-dirigé par les professeurs Shimon Gibson et James Tabor, de l’université de Charlotte, ainsi que Rafi Lewis de l’université de Haïfa. L’université de Caroline du nord révèle ses découvertes dans un communiqué de presse. Il s’agit d’un gisement, « mélange unique d’objets façonnés et de matériaux retrouvés » : des couches de cendre, des pointes de flèche typique de cette période, des lampes, des poteries et une découverte « inattendue et rare », un bijou qui pourrait être une boucle d’oreille. Le bois brûlé, associé aux autres découvertes est une preuve du siège babylonien. Gibson l’explique ainsi.

« Pour les archéologues, une couche de cendre peut signifier différentes choses. Il peut s’agir de dépôts de cendres retirés des fours ou de brûlures d’ordures localisées. Cependant, dans ce cas, la combinaison d’une couche de cendres remplie d’objets façonnés, mélangée à des pointes de flèches et un ornement très particulier indique une sorte de dévastation et destruction. Personne n’abandonne ses bijoux en or et personne n’a de pointe de flèche dans ses ordures ménagères. »

Cette conquête est racontée dans la Bible, dans le deuxième livre des Rois au chapitre 25.

La neuvième année du règne de Sédécias, le dixième jour du dixième mois, Nebucadnetsar, roi de Babylone, vint avec toute son armée contre Jérusalem ; il campa devant elle, et éleva des retranchements tout autour. La ville fut assiégée jusqu’à la onzième année du roi Sédécias. Le septième jour du cinquième mois, -c’était la dix-neuvième année du règne de Nebucadnetsar, roi de Babylone, -Nebuzaradan, chef des gardes, serviteur du roi de Babylone, entra dans Jérusalem. Il brûla la maison de l’Éternel, la maison du roi, et toutes les maisons de Jérusalem ; il livra au feu toutes les maisons de quelque importance. Toute l’armée des Chaldéens, qui était avec le chef des gardes, démolit les murailles formant l’enceinte de Jérusalem.

Pour Gibson, l’emplacement des fouilles est probablement l’une de ces maisons brûlées.

« J’aime penser que nous creusons dans l’une des maisons mentionnées en 2 Rois 25 : 9. Cet endroit aurait été idéalement situé, car il est proche du sommet ouest de la ville et offre une belle vue sur le temple de Salomon et le mont Moriah au nord-est. »

Cette découverte revête une importance historique selon le communiqué de l’université.

« La découverte actuelle est l’une des plus anciennes et peut-être la plus importante dans son contexte historique, car la conquête babylonienne de Jérusalem est un moment majeur de l’histoire juive. »

Les archéologues espèrent trouver d’autres richesses historiques sur ce site au cours des prochaines saisons de fouille.

M.C.

 

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.