Découverte d’une tablette datant d’environ 1 200 ans avant Jésus-Christ qui viendrait confirmer certains éléments de la Bible

Jeudi, l’Institut d’études archéologiques du Séminaire biblique de Katy au Texas a annoncé la découverte d’une tablette portant des inscriptions en hébreux qui date d’il y a environ 3 000 ans et qui viendrait confirmer certains éléments du texte biblique. 

Selon The Times of Israel, il pourrait s’agir de l’une « des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps ».

Jeudi 24 mars lors d’une conférence de presse, Scott Stripling de l’Institut d’études archéologiques du Séminaire biblique de Katy au Texas a annoncé la découverte d’une tablette d’environ deux centimètres sur deux portant des inscriptions en hébreux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ABR (@whatliesbeneath101)

La tablette avait été trouvée en décembre 2019 par Scott Stripling qui est également directeur des fouilles des Associates for Biblical Research (Associés pour la recherche biblique en français NDLR). Il dirigeait alors une équipe sur le mont Ebal en Cisjordanie.

Un laboratoire de Prague a mis en lumière le texte inscrit sur la tablette :

« Maudit, maudit, maudit – maudit par le Dieu YHW. Tu mourras maudit. Maudit tu mourras sûrement. Maudit par YHW – maudit, maudit, maudit. »

Une inscription qui, d’après les archéologues, fait référence aux événements mentionnés dans Deutéronome 27 versets 15 à 26, lorsque les israélites apprennent qu’ils seront maudits s’ils désobéissent à Dieu.

Scott Stripling estime que la tablette date de la fin de la période du bronze, qui s’étend de 3300 avant JC jusqu’à 1200 avant JC.  Cela signifie qu’elle aurait environ 3 000 ans.

Chrsitian Headlines rapporte que selon l’archéologue, il s’agit d’une grande découverte car les dates de l’Ancien Testament sont régulièrement soumises à débat. Certains chercheurs affirment en effet que l’exode d’Egypte et la conquête de Canaan sont arrivées beaucoup plus tard que ce que la Bible suggère remettant ainsi en cause la véracité des Écritures. Or les lettres inscrites sur cette tablette semblent donner raison au texte biblique.

En effet, selon The Times of Israël, ces écrits attestent de la première utilisation du nom de Dieu en Terre d’Israël ce qui retarde de plusieurs siècles l’alphabétisation prouvée des israélites. Cela montre notamment que les israélites étaient alphabétisés lorsqu’ils sont arrivés en Terre Sainte et auraient donc bel et bien pu écrire l’Ancien Testament.

Scott Stripling a déclaré attendre l’avis de ces pairs pour publier officiellement cette découverte archéologique.

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.