Découvrez le film « La Passion du Christ » en E-Cinéma aujourd’hui à 20 heures

Ce soir, à 20 heures, projection en E-Cinéma de « La Passion du Christ » de Mel Gibson, suivi d’un live avec l’acteur Abel Jafri.

Saje Distribution vous donne rendez-vous aujourd’hui à 20 heures pour une projection en E-Cinéma de « La Passion du Christ », de Mel Gibson. À l’issue de la projection, l’acteur Abel Jafri vous propose un live pour répondre à vos questions et vous dévoiler les coulisses du tournage.

Un seul billet au tarif unique de 8 € suffit pour tout le foyer.
Pour acheter votre billet de E-Cinéma, il vous suffit de cliquer ici.

Abel Jafri est le seul acteur français du film « La Passion du Christ ». Après avoir commencé sa carrière au théâtre, il a tourné dans le film aux sept Césars « Timbuktu » d’Abderrahamane Sissako, présenté à la sélection officielle du Festival de Cannes. On le retrouve également dans le film « L’extraordinaire voyage du Fakir enfermé dans une armoire Ikea » de Ken Scott, ainsi que dans « Voyoucratie » de FGKO, primé au Manchester Film Festival.

Abel Jafri, vous jouez dans La Passion du Christ le rôle du chef des gardiens du Temple. Comment ce rôle vous a-t-il été présenté ?

Il y a quelques années, j’étais invité au Festival de films de Genève où je présentais un court-métrage. Là, j’ai fait la rencontre d’une grande directrice de casting américaine, Sheila Rubin. Elle m’a demandé de lui faire parvenir photos et CV. Deux ans après, alors que je ne m’y attendais plus, Sheila Rubin m’a contacté pour me parler de la préparation du prochain film de Mel Gibson dont elle faisait le casting. Mel Gibson souhaitait rencontrer des acteurs du monde entier. Sheila Rubin m’a proposé de venir faire le casting qui se tenait à Rome. J’y suis allé. Nous étions plusieurs acteurs français. J’ai fait des essais le matin. Dans l’après-midi, avant de reprendre l’avion pour rentrer à Paris, Sheila Rubin m’a rappelé pour m’informer que Mel Gibson souhaitait me rencontrer. On m’a proposé de dîner avec lui. Nous avons beaucoup discuté. Il m’a confirmé que j’étais pris pour le rôle.

Vous êtes musulman et avez accepté de jouer sur un film tourné vers celui que les chrétiens appellent le Fils de Dieu. Était-ce un rôle difficile à accepter ?

Tout d’abord, je suis acteur avant tout. Cela n’a représenté aucune difficulté pour interpréter ce rôle. Jésus fait partie des prophètes reconnus dans la religion musulmane.

Ce film a-t-il fait évoluer votre regard sur Jésus ?

J’ai réalisé à quel point Jésus avait souffert dans sa chair. Ce qui m’a frappé c’est la notion du pardon. Jésus nous parle de l’amour et c’est ce qui nous manque actuellement dans le monde dans lequel nous vivons.

Comment se prépare-t-on à jouer dans un tel film ?

Le film a été tourné en araméen et en latin. Mon rôle était interprété en araméen. Cela a nécessité de longues séances de travail et de répétitions avec des spécialistes de la langue araméenne. C’était difficile de mémoriser le texte dans une langue morte. Nous avons répété pendant deux mois, ainsi que la préparation physique, avec les costumes et coiffures d’époque. Mel Gibson était présent pour diriger toutes ces répétitions. Car ce qui était compliqué c’était de savoir à quel moment répondre à la réplique d’un autre acteur, étant donné qu’on ne maîtrisait pas la langue.

Le tournage a duré près d’un an en Italie. Quel a été votre meilleur souvenir du tournage ?

Mes meilleurs souvenirs du tournage, car il y en a eu plusieurs… Ma relation avec l’acteur principal, Jim Caviezel, qui était habité par son rôle de Jésus, car il est très croyant et pratiquant. C’est un grand acteur. Nous avons eu de beaux échanges pendant tout le tournage. La direction d’acteurs de Mel Gibson, qui est un homme bienveillant, attentionné et humble. L’orage spectaculaire qui a éclaté pendant la scène de la crucifixion, qui s’est tournée à Matera et non pas dans les studios de Cinecitta.

Vous dites être toujours en contact avec Mel Gibson. Pouvez-vous nous parler de votre relation, pendant le tournage et maintenant encore ?

Mel m’a appris beaucoup de choses sur ce tournage. Il a aussi souhaité que je sois présent sur le plateau, même les jours où je ne tournais pas.
Il m’a également convié à déjeuner chez lui, avec ma femme Katia, en compagnie de sa femme, ses enfants et ses parents. Il a aussi proposé à mon épouse de venir sur le tournage, alors que c’était ce qu’on appelle « un plateau fermé », c’est à dire que seule l’équipe technique et artistique et les très proches étaient admis sur autorisation. Nos rapports ont toujours été chaleureux et professionnels. Je suis toujours en contact avec Mel.
Pour plus d’informations sur la projection en E-Cinema, rendez-vous sur le site de Saje Distribution.
M.C.
Crédit Image : Denis Manin

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.