Déplacés par les conflits au Myanmar, les chrétiens construisent ensemble un nouveau village

« J’espère rester pour toujours dans ma propre maison dans ce village. Je me sens heureux de vivre ici. Ce n’était pas le même sentiment dans mon village natal. »

Depuis son indépendance en 1948, le Myanmar, appelé également Birmanie, est en proie aux rébellions d’ethnies minoritaires. Depuis 2018, dans le nord de l’État de Rakhine, les combattants de l’Arakan Army s’opposent à l’armée birmane afin d’obtenir l’autonomie de leur État. Ce conflit a contraint 200 000 personnes à se déplacer.

Parmi ces milliers de personnes, des chrétiens, de l’ethnie Chin, qui ont dû quitter leurs villages natals en quête de sécurité.

Kan Lwat est le chef d’une communauté de 80 chrétiens. Ensemble, ils se sont installés, en décembre dernier, sur une terre afin d’y bâtir un nouveau village. Un village qu’ils ont appelé Béthel, en mémoire de la ville refuge citée dans la Bible.

Dans des propos repris par Channel New Asia, Kan Lwat rappelle, « cela signifie que Jésus bénissait et aidait les gens en difficulté à cet endroit, qui sera paisible ».

À Béthel il n’y a ni eau, ni électricité, et les maisons se construisent difficilement faute de moyens, mais les gens y vivent en paix. Le pasteur Aung Far témoigne d’un endroit sûr, sans peur des tirs et des bombardements.

Hla Sein a 35 ans. Il vit dans ce village et affirme :

« J’espère rester pour toujours dans ma propre maison dans ce village. Je me sens heureux de vivre ici. Ce n’était pas le même sentiment dans mon village natal. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.