Des agriculteurs envoyés en camp de travail pour avoir gardé du maïs destiné à l’État en Corée du Nord

« Il y a quelques jours, cinq agriculteurs ont été surpris en train de cacher du maïs lors d’une inspection inattendue. Chacun d’entre eux a été condamné à cinq mois dans un centre disciplinaire de travail. »

Alors que la Corée du Nord fait face à une pénurie alimentaire, cinq agriculteurs ont été condamnés en Corée du Nord à des peines de travaux disciplinaires dans des camps de travail pour avoir tenté de cacher du maïs lors d’une inspection.

L’information a été révélée par Radio Free Asia. « Il y a quelques jours, cinq agriculteurs ont été surpris en train de cacher du maïs lors d’une inspection inattendue », explique la source dont Radio Free Asia garde l’anonymat, « chacun d’entre eux a été condamné à cinq mois dans un centre disciplinaire de travail ».

Chaque année, les agriculteurs doivent allouer 60% de leur récolte à l’État. Si les 40% restants ne leur permettent pas de vivre habituellement, cette année la situation sera pire encore. En effet, les rendements sont moindres cette année. L’Agence des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO) prévoyait une pénurie de 860 000 tonnes cette année, avec des effets visibles dès le mois d’août.

Une autre source de Radio Free Asia relaie l’inquiétude des agriculteurs face à leurs maigres récoltes.

« Depuis début octobre, les fermes du pays évaluent la quantité de récolte que les agriculteurs vont obtenir. Ils s’attendent à ce que leur distribution soit plus petite que d’habitude et ils s’inquiètent de la façon dont ils vivront l’année prochaine avec très peu de nourriture. [..] Les silos à grains et les entrepôts extérieurs sont déjà vides… donc la situation est frustrante, elle les ronge à l’intérieur. »

En mars dernier, le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme en Corée du Nord, Tomás Ojea Quintana, faisait déjà état de « décès dus à la famine » en Corée du Nord. Il avait alors déclaré que « l’augmentation de l’insécurité alimentaire avait été causée par les mesures de prévention du COVID-19 et combinée à un manque d’opérations humanitaires, des restrictions au commerce avec la Chine, des sanctions et les catastrophes naturelles » et craignait « une grave crise alimentaire ».

M.C.

Crédit image : Torsten Pursche / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.