Des archéologues découvrent des armes utilisées par les Romains pour détruire le Second Temple à Jérusalem

Pour Eli Eskosido, directeur des Autorités israéliennes des Antiquités, « les preuves physiques des énormes ressources employées par l’armée romaine à Jérusalem reflètent les batailles extrêmement dures qui ont finalement conduit à la destruction du Second Temple ».

Les Autorités israéliennes des Antiquités ont partagé la semaine dernière sur les réseaux sociaux une découverte archéologique réalisée à Jérusalem.

Des centaines de pierres utilisées comme projectiles ainsi que des catapultes, des lances et des épées ont été dévoilées lors des fouilles archéologiques.

Kfir Arbiv est chercheur de l’Autorité des antiquités israéliennes. Il explique :

« Le temple a été détruit en 70 après Jésus, après un siège de quatre mois et une bataille intensive menée par le général romain Titus pour conquérir la ville et réprimer la révolte initiée par les Juifs quatre ans plus tôt. Les Romains avaient une armée massive bien entraînée, équipée des meilleures innovations militaires de leur époque. C’était une machine de guerre impitoyable. »

Pour Eli Eskosido, directeur des Autorités israéliennes des Antiquités, « les preuves physiques des énormes ressources employées par l’armée romaine à Jérusalem reflètent les batailles extrêmement dures qui ont finalement conduit à la destruction du Second Temple ».

« Malgré les factions internes et les probabilités impossibles, un petit groupe de défenseurs juifs a retenu les Romains pendant quelques mois jusqu’à la destruction tragique de la ville. L’utilisation de méthodes de recherche à jour révèle de plus en plus l’histoire fascinante de Jérusalem. »

M.C.

Crédit image : Shutterstock.com / Wagner Santos de Almeida​​

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.