Des assaillants coupent la main d’un bébé de 4 mois au cours de l’attaque de familles chrétiennes au Nigeria

« Cet incident a soulevé des inquiétudes quant à la volonté des agences de sécurité de s’attaquer une fois pour toutes au style de guérilla des meurtres qui a été incessant dans ma circonscription et dans l’État du Plateau. »

Le village de Danda Chigwi, dans l’Etat du Plateau, au Nigeria, a été attaqué dimanche 31 juillet. On déplore la mort de sept chrétiens, parmi lesquels quatre enfants. Au cours de l’attaque, un bébé de 4 mois a été amputé. Sa main a été coupée par les assaillants. Il a été pris en charge dans un hôpital.

Dachung Bagos, qui représente la circonscription fédérale de Jos Sud, dénonce une attaque bestiale.

« Cet incident a soulevé des inquiétudes quant à la volonté des agences de sécurité de s’attaquer une fois pour toutes au style de guérilla des meurtres qui a été incessant dans ma circonscription et dans l’État du Plateau. Les rapports de renseignement indiquent que les attaquants avaient déjà envoyé des signaux auparavant, et aucune mesure n’a été prise de la part des agences de sécurité pour y mettre fin ; c’est triste. Je suis en colère et enragé par les tueries quotidiennes dans et autour de ma circonscription. »

Simon Bako Lalong, gouverneur de l’Etat du Plateau, s’est dit indigné et a appelé les forces de sécurité à veiller à ce que les assaillants soient appréhendés et punis selon les lois en vigueur.

Un récent rapport de l’Observatoire de la liberté religieuse en Afrique (ORFA) dénonce le fait que « les forces de sécurité ont tendance à ne pas offrir de protection et parfois même à participer à la violence contre les chrétiens ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.