Des nouvelles d’Asia Bibi et de la situation au Pakistan

Un accord est signé entre le gouvernement et le parti politique TLP : les manifestations s’arrêtent mais Asia Bibi ne peut pas sortir du pays.

À l’issue du verdict qui a acquitté Asia Bibi, le Pakistan a été plongé dans une vague de manifestations. Appels à la haine et à la mort des juges, routes bloquées, dégradations de biens matériels, écoles fermées, réseau internet bloqué, le pays a été plongé dans le chaos. Pour les chrétiens, le vif soulagement causé par l’acquittement d’Asia Bibi, et l’espérance qu’il a laissé poindre au sujet d’une possible révision des lois sur le blasphème, a vite été remplacé par la terreur des représailles. Enfermés chez eux, ils n’ont pu qu’attendre la fin des émeutes.

Et c’est un accord, signé vendredi entre le gouvernement et les dirigeants islamistes du TLP, qui a mis fin à ces manifestations. Cet accord de 5 points a été co-signé par le ministre des Affaires Étrangères, le ministre du Droit du Pendjab, le président du TLP et du centre du TLP. Un porte-parole du parti du TLP a déclaré à l’AFP :

« Les chefs du parti ont annoncé la fin des manifestions de protestation dans le pays. Les participants ont été priés de se disperser pacifiquement. »

Dans le cadre de cet accord, le gouvernement s’est engagé à ne pas s’opposer à une demande de révision du procès, à inscrire le nom d’Asia Bibi sur la liste des personnes qui ne peuvent pas quitter le pays, à libérer les militants du TLP arrêtés depuis mercredi dans le cadre des manifestations. Le TLP a, quant à lui, présenté des excuses à ceux qui auraient pu être offensés par leurs déclarations.

L’avocat de Qari Salam, religieux, fait part du projet de requête en révision du procès :

« Nous allons nous battre et exploiter tous les recours légaux pour nous assurer qu’elle soit pendue, conformément à la loi. »

Le mari d’Asia Bibi s’adresse dans une vidéo à Theresa May et Donald Trump :

« Nous sommes en difficultés au Pakistan. S’il vous plait, aidez-nous. […] Nous cherchons votre soutien et votre aide. »

Saif ul-Mulook, avocat d’Asia Bibi, affirme qu’elle est encore en prison. Ben-Her Gill, dirigeant de la communauté chrétienne d’Islamabad, déclare qu’elle est dans un lieu secret, sous la protection des autorités.

Vendredi, une interview de Shaan Taseer pour CNN, avait été mal interprétée. Une fausse joie s’était alors répandue sur les réseaux sociaux : « Asia Bibi aurait été extradée vers le Canada ». Cette incompréhension des propos du fils de l’ancien gouverneur assassiné pour avoir défendu Asia Bibi, avait été ensuite démenti par l’intéressé.

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet :

Acquittement d’Asia Bibi : la colère sans limite des musulmans extrémistes
Asia Bibi enfin acquittée et libre !
Émeutes au Pakistan suite à l’acquittement d’Asia Bibi : les chrétiens en danger
Acquittement d’Asia Bibi : les réactions internationales

Pour mieux connaître l’histoire d’Asia Bibi.

Crédit image : A M Syed / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.