Made In Compassion donne des nouvelles de l’opération « Avec Père Pedro, offrons un repas par jour à 2000 enfants »

Si la rentrée s’est bien passée pour les écoliers d’Akamasao, la malnutrition de ces petits reste un combat prioritaire.

Sur son blog, Made In Compassion nous ouvre les portes des écoles Akamasoa à Madagascar et nous permet de vivre avec eux la rentrée des classes des petits malagasy. Esther Razanampinoana est la représentante officielle de l’association Made In Compassion à Madagascar. C’est sous le soleil du début de l’été austral qu’elle est allée interviewer Père Pedro pour prendre des nouvelles de tous ces écoliers.

À Akamasoa, les premiers mots du Père Pedro pour évoquer cette rentrée ont été la joie. Tout s’est visiblement passé au mieux pour ce retour à l’école :

« Nous avons pris une vitesse de croisière avec les enfants. Et la joie est revenue dans nos écoles, dans nos cours, dans nos rues, dans nos villages. Tout le monde est heureux. Les parents sont heureux parce que les enfants sont à l’école. […] Grâce à Dieu, tout s’est bien passé. »

Près de 500 élèves supplémentaires se sont inscrits cette année. Ils sont désormais plus de 14 000 enfants à bénéficier du professionnalisme des enseignants d’Akamasoa dans les 22 établissements. Comme chaque année, des nouvelles salles de classes ont été construites.

« Nous, chaque année, on fait une nouvelle école de 10 salles de classe. Chaque année. Et cette année, on a fait presque 2 grandes écoles, de chacune 10 salles de classe. […] Chaque année, les écoles grandissent en nombre d’élèves, en nombre d’enseignants, en nombre de bâtiments […] et en résultat aussi grâce à Dieu. »

Deux ombres se profilent au tableau : la rougeole et le manque d’eau potable. Cette année, plus de 100 000 cas de rougeole ont été déclarés à Madagascar. Dans les villages Akamasoa, 8 enfants en sont morts. Père Pedro ne peut se résoudre à accepter que des enfants meurent encore de la rougeole de nos jours. Le manque d’eau potable reste également une problématique essentielle. Des mois de sécheresse se sont succédés, plaçant les populations dans une situation inextricable. Lola Castro, la directrice régionale du Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour les pays du sud de l’Afrique était en visite à Madagascar :

« Dans les régions du Sud et Sud-est du pays, les séquelles de la sècheresse, des cyclones et inondations mettent à mal les moyens de subsistance des communautés. Selon le Cadre Intégré de Classification de la Sécurité Alimentaire (IPC), plus de 1,2 millions de personnes n’ont pas accès à la nourriture parmi lesquelles environ 400 000 ont besoin d’assistance humanitaire immédiate. »

Parmi les plans annoncés par le PAM, il est question de « l’alimentation scolaire ». Depuis bientôt 30 ans, Père Pedro priorise cette prise en charge de l’alimentation des enfants dans le cadre de la scolarisation. C’est pour cela que depuis toutes ces années, chaque jour, il offre un repas par jour à tous les écoliers d’Akamasoa.

« Un enfant qui ne mange pas, ne peut pas étudier, ne peut pas se concentrer sur ses études. »

Offrir un repas par jour, c’est offrir une éducation. 535 enfants sont déjà soutenus par les donateurs de Made In Compassion. Vous pouvez vous aussi participer à changer la vie de ces enfants depuis la page de don de Made In Compassion. Ensemble nous pouvons réussir à soutenir 2000 enfants à Akamasoa.

Découvrir le projet

La rédaction

Lire aussi sur le même sujet :

Made In Compassion s’engage aux côtés de Père Pedro

Père Pedro : « De cette montagne de déchets, nous avons fait une oasis d’espérance »

Père Pedro : « C’est par le travail que nous allons vaincre la pauvreté »

Père Pedro interviewé par Guillaume Anjou à Madagascar

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?