Des responsables musulmans français condamnent les attentats et rappellent leur attachement à la France

« Il y a des moments où nous devons être solidaires avec notre pays qui subit, depuis quelques semaines, des attaques injustifiées. Cette situation renvoie chaque citoyen à sa conscience et à ses responsabilités. »

Trois fédérations musulmanes et trois Grandes mosquées ont publié une déclaration commune, lundi 2 novembre sous forme de quadruple condamnation.

Une déclaration qui intervient à la fois dans le contexte des manifestations anti-françaises et des appels au boycott des produits français qui ont lieu dans plusieurs pays musulmans, comme le Bangladesh. Et également, après les attentats perpétrés par des terroristes islamistes qui ont eu lieu à un peu plus de dix jours d’intervalles en France, l’assassinat de Samuel Paty et l’attaque mortelle de Nice.

Le texte, qui a été traduit en anglais et en arabe, s’ouvre avec une introduction très solennelle : « Il y a des moments de vérité dans l’histoire des Nations et dans celle des Hommes. »

« Il y a des moments où les citoyens tous ensemble doivent construire leur destin dans la Nation qu’ils ont choisie ou qui les a vu naitre et grandir.
Il y a des moments où nous devons être solidaires avec notre pays qui subit, depuis quelques semaines, des attaques injustifiées. Cette situation renvoie chaque citoyen à sa conscience et à ses responsabilités. »

Avec cette introduction, les signataires souhaitent réaffirmer leur attachement à la France, Nation « qu’ils ont choisie ou qui les a vu naitre et grandir ».

La déclaration, a été signée par le Rassemblement des Musulmans de France (RMF), la Fédération Française des Associations Islamiques Africaines des Antilles et des Comores (FFAIACA), la Coordination des Associations musulmanes de Paris (CAP) ainsi que par les Grandes mosquées de Lyon, Paris, de La Réunion et de Saint-Denis.

Ils condamnent fermement le « terrorisme et de toute forme de violence qui s’exprime au nom de l’islam », ainsi que « tous ceux qui instrumentalisent l’islam à des fins politiques, diplomatiques ou mercantiles », ils développent leur propos en affirmant que l’islam est « une religion et non pas une variable d’ajustement pour alimenter des discours populistes aux conséquences souvent désastreuses ».

Ils condamnent également les « appels injustifiés au boycott des produits français » rappelant que la France est un pays libre où « le Président de la République, ne peut imposer à un organe de presse une publication ou une non-publication d’un dessin ou d’une caricature ». Enfin, ils dénoncent les « appels au meurtre lancés par des responsables étrangers » et réaffirment la laïcité comme « une valeur essentielle » qui permet aux religions, dont l’Islam « de s’épanouir en France ».

Enfin, ils appellent les autorités à prendre « des mesures fortes pour que la composante musulmane de France, qui a largement condamné les récents actes terroristes, ne soit pas amalgamée avec les semeurs de haine ».

C.P

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.