Deux églises attaquées au Bangladesh : « Maintenant nous vivons dans la peur »

« Les musulmans sont en colère parce que nous avons reçu le Christ, c’est pourquoi ils nous attaquent. Maintenant, nous vivons dans la peur, dix nouveaux croyants ont fui le village pour leur sécurité. »

En l’espace de deux semaines, deux églises protestantes ont été attaquées au Bangladesh. L’une d’entre elles a même été démolie. Les chrétiens économisaient depuis quinze années pour permettre sa construction.

L’église de Sathirampara ne verra pas le jour. Les chrétiens s’étaient mobilisés depuis quinze ans dans l’espoir de voir la construction de leur lieu de culte, mais le département des forêts en a décidé autrement. Pour les fonctionnaires, la construction n’était pas autorisée.

« La construction nécessite un permis et les chrétiens ne l’ont pas. Dans ce village, il n’y a que trois ou quatre familles chrétiennes. Il n’y a pas besoin d’une église. »

Là-bas, les chrétiens, issus de plusieurs villages, se réunissent dans une église faite de bambous.

« Les membres de la communauté ont mis de côté l’argent pendant 15 ans pour construire l’église en brique. Ne pas pouvoir terminer la construction est très triste. »

Le 10 février dernier, c’est l’église du village d’Aditmari qui a été profanée. Le pasteur Lovlu S. Levy explique à Asia News :

« Les habitants de cette région sont des fondamentalistes. Lorsque je suis allé à la police pour la première fois, ils ne voulaient pas déposer le rapport sur ce qui s’était passé; ils m’ont également dit de ne pas informer les journalistes de l’attaque. »

Il l’affirme, « les musulmans sont en colère parce que nous avons reçu le Christ, c’est pourquoi ils nous attaquent. Maintenant, nous vivons dans la peur, dix nouveaux croyants ont fui le village pour leur sécurité ».

M.C.

Crédit image : Matyas Rehak / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.