Deux petites filles chrétiennes victimes d’agression sexuelle au Pakistan

Au Pakistan où les filles et les femmes chrétiennes sont régulièrement victimes de persécution, deux petites filles chrétiennes âgées de huit ans ont été victimes d’agression sexuelle. 

International Christian Concern (ICC) rapporte que selon des sources locales au Pakistan, deux petites filles chrétiennes ont récemment été agressées sexuellement par des hommes de confession musulmane.

Anum Bibi, âgée de 8 ans a été battue, violée et laissée pour morte dans un champ agricole près de Lahore au Pakistan à Sheikhupura, le 2 mai dernier. D’après la directrice exécutive de Christian True Spirit, Kathrine Sapana, la petite fille aurait été attaquée par un dénommé Muhammad Awais alors qu’elle récupérait de l’eau avec son grand frère de neuf ans. Retrouvée inconsciente dans un champ, l’enfant a été conduite à l’hôpital tandis que son agresseur a été arrêté.

Le 4 mai, soit deux jours après cette première agression, des violences ont éclaté dans un quartier à majorité chrétienne de Karachi, Essa Nagari, après qu’une autre petite fille également âgée de huit ans, ait été harcelée sexuellement par le frère d’un de ses professeurs. La mère de la victime, Razia Bibi, s’est confiée à ICC affirmant que le coupable, Muhammad Amir, a tenté de « satisfaire son besoin sexuel » avec sa fille. Cependant, l’homme n’a pas réussi, car la petite Jemima « a commencé à crier et à pleurer très fort » et a finalement réussi à échapper à son agresseur en courant dans la rue.

D’après l’organisation chrétienne, la police a finalement déposé un rapport contre l’assaillant de Jemima qui a été arrêté.

Camille Westphal Perrier

Source : International Christian Concern

Crédit image : Kisat Entertainment / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.